Sections efficaces de production de particules chargées légères entre 50 et 150 MeV : analyse de 208Pb(p, x pcl) à 135 MeV et synthèse des mesures réalisées

par Ghyslain Riviere

Thèse de doctorat en Physique nucléaire

Sous la direction de Philippe Eudes et de Ferid Haddad.

Soutenue en 2003

à Nantes .


  • Résumé

    De nombreux travaux liés au problème de la gestion des déchets nucléaires ont été réalisés ces dernières années. Dans le cadre des études menées sur les systèmes hybrides, plusieurs programmes expérimentaux ont été lancés depuis 1996. Parmi ceux-ci, une vaste campagne de mesures de nouvelles données nucléaires, dans la gamme d'énergie 50-150 MeV et portant sur les noyaux Fe, Pb et U, a été entreprise pour permettre l'amélioration du pouvoir prédictif des codes théoriques. Ce travail porte sur des mesures de sections efficaces de production de particules chargées légères lors de réactions induites par protons sur cibles de 208Pb, 238U et 56Fe à 135 MeV. Après avoir décrit le dispositif expérimental, la méthode d'analyse des données est explicitée. Les résultats obtenus sont ensuite présentés et comparés à différents codes théoriques. Enfin la dernière partie est consacrée à un bilan des mesures réalisées pour différents canaux de réactions à 63, 96 et 135 MeV.


  • Résumé

    Many research projects dedicated to the nuclear waste management problem have been realised these last years. In the frame of accelerator-driven systems, several experimental programs have been initiated since 1996. One of them is devoted to the measurement of nuclear data within the energy range 50-150 MeV for pertinent targets (U-Fe-Pb). Its main goal is to provide to code developers a new set of data to help them improving the predictive power of their simulations. This work reports the production cross sections of light charged particles measured at 135 MeV in proton induced reactions. In this thesis, we first present the experimental set up, consisting of a set of triple telescope (Si-Si-CsI), and then our data analysis. In the third part, the experimental results at 135 MeV for Fe, U and Pb are presented and compared with different theoretical codes. Finally, we perform a synthesis of our nuclear data program achieved at 63, 96 and 135

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 139-142

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003/RIV
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.