Développement d'une nouvelle méthode d'analyse basée sur l'utilisation d'une électrode spécifique de l'acide L-lactique couplée à un bioréacteur pour la détermination d'une inhibition non spécifique de la fermentation lactique dans le lait

par Rola Zaydan

Thèse de doctorat en Chimie analytique. Électrochimie

Sous la direction de Mohammed Boujtita et de Nabil El Murr.

Soutenue en 2003

à Nantes .


  • Résumé

    Ce mémoire porte sur le développement d'une méthodologie utilisant une électrode spécifique de l'acide L-lactique couplée à un bioréacteur fonctionnalisé par des bactéries (Streptococus thermophilus) encapsulées dans des billes de Ca-alginate. L'électrode est de type pâte de carbone modifiée dans sa masse avec des enzymes : HRP (peroxydase de raifort), LOD (oxydase de lactate), et FcH (ferrocene) utilisé comme médiateur redox. La mesure de l'acide L-lactique est basée sur le signal produit par H2O2, le produit de l'oxydation enzymatique de l'acide L-lactique en présence de la LOD. La détection du H2O2 est réalisée à la surface d'électrode via le système HRP/FcH à un potentiel de -100mV vs Ag/AgCl. L'objectif de ce travail était de développer une méthode pour la détection d'une inhibition non spécifique de la fermentation lactique dans le lait.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 112 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 NANT 2033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.