Aspects moléculaires de la réponse d'Arabidopsis thaliana à l'infestation par l'holoparasite Orobanche ramosa

par Christina Vieira dos santos

Thèse de doctorat en Physiologie et pathologie végétales. Biologie moléculaire

Sous la direction de Patrick Thalouarn et de Philippe Delavault.

Soutenue en 2003

à Nantes .


  • Résumé

    Li'nfestation de racines d'A. Thaliana par l'holoparasite O. Ramosa constitue un modèle intéressant pour l'étude moléculaire de la réponse de l'hôte à l'attaque par une plante parasite. Un système de co-culture in vitro a été développé et nous a permis d'analyser, grâce à des méthodes d'amplification par PCR, l'expression de quelques gènes appartenant aux voies de l'éthylène, des isoprénoïdes, des phénylpropanoïdes, du jasmonate, du stress oxydatif et des protéines PR. Une autre approche, non-ciblée, basée sur une stratégie de banque soustractive par PCR a été utilisée pour identifier des gènes induits deux heures après l'infestation d'A. Thaliana. Ils sont impliqués dans la transduction du signal, l'inhibition de pectine methylesterases, la détoxification d'espèces réactives d'oxygène, la voie dépendante du jasmonate et le renforcement pariétal. A. Thaliana répond à l'attaque d'O. Ramosa en induisant les voies de l'éthylène et du jasmonate, mais pas celle de l'acide salicylique.


  • Résumé

    The infection of A. Thaliana roots with the holoparasite O. Ramosa represents a useful model for a molecular study of the host plant response to a parasitic plant attack. An in vitro co-culture system was developed, and allowed us to investigate by PCR amplification methods the expression of some host genes involved in plant/pathogen interactions: ethylene, isoprenoid, phenylpropanoid, and jasmonate pathways, oxidative stress responses and PR proteins. A non-targeted study based on a suppression subtractive hybridization strategy was also used to identity genes that were induced two hours after A. Thaliana infestation. These genes are also involved in pathways like signal transduction, pectin methylesterase inhibition, detoxification of reactive oxygen species, jasmonate-dependent pathway and cell wall reinforcement. When A. Thaliana is infested by O. Ramosa, jasmonate- and ethylene-dependent pathways were induced whereas no salicylic acid dependent defence has been detected.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 277 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 201-267

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 NANT 2022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.