L'effet des pratiques de gestion des ressources humaines sur la performance des entreprises françaises

par Nada Allani-Soltan

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Mohamed Bayad.

Soutenue en 2003

à Nancy 2 .


  • Résumé

    L'objectif de cette recherche consiste à étudier l'effet des pratiques de gestion de ressources humaines sur la compétitivité des établissements français. La revue de la littérature en gestion stratégique des ressources humaines permet de mettre en évidence trois approches stratégiques pertinentes pour l'étude de cet effet. L'approche universaliste suppose l'existence d'un certain nombre de "meilleures " pratiques de GRH qui indépendamment du contexte organisationnel, peuvent procurer un avantage compétitif pour l'entreprise. Dans l'approche de la contingence, la relation entre les pratiques de GRH et la performance est contingente au type de stratégie d'affaires adoptée par l'entreprise. Selon l'approche configurationnelle, la performance des entreprises dépend de la cohérence interne des pratiques de GRH. Elle dépend également de l'alignement des systèmes de travail (pratiques de GRH cohérentes entre elles) sur les stratégies d'affaires (stratégie de différentiation par l'innovation, stratégie de minimisation des coûts et stratégie mixte) suivies par l'entreprise. La partie empirique de notre étude est quantitative et a été conduite sur un échantillon de 1983 établissements français, issus de l'enquête REPONSE menée par la DARES en 1998. Elle a pour objectif de tester la validité des trois perspectives stratégiques développées. Les principaux résultats relatifs aux perspectives universaliste et configurationnelle montrent que les pratiques de gestion des ressources humaines peuvent constituer un important levier pour accroître la compétitivité des établissements français ; compétitivité mesurée en terme de performance économique (rentabilité), organisationnelle (innovation, productivité, qualité) et sociale (climat social, absentéisme).

  • Titre traduit

    Theeffect of human resource management practices on the performances of the french companies


  • Résumé

    The objective of this reserach consists in studying the effect of human resources management practices on the competitiveness of the French companies. A review of the literature in strategic human resources managment makes it possible to highlight three relevant strategic approaches to study these effects. The universalist approach supposes the existence of HRM "best practices" which independently of the organisational context, can get a competitive advantage for the company. In the contingency approach, the relationship between the HRM practices and performance is contingent with the type of business strategy adopted by the company. According to the configurational approach, the company performance depends on the internal coherence of HRM practices. It also depends on the alignment (stowage) of the work systems (coherent HRM practices) on the business strategies (innovation strategy, cost-reduction strategy and quality enhancement strategy "mixed strategy") followed by the company. The empirical part of our study is quantitative and was led on a sample of 1983 French establishments, resulting from the investigation "REPONSE" carried out by the DARES in 1998, to test the validity of the configurational prospects show that the HRM practices can constitute a significant lever to increase the French companies competitiveness measured in term of economic (profitability), organisational (innovation, productivity, quality) and social performance (social climate, absenteeism).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 279-308

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Médiathèque Campus Artem.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH1/2003ALL2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.