Influence des facteurs environnementaux sur le comportement de fourragement chez le rat : structure physique et disponibilité en nourriture

par Vincent Arcis

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Didier Desor.


  • Résumé

    Selon la Théorie du Fourragement Optimal, un animal cherche sa nourriture selon les coûts et bénéfices associés à cette quête. De nombreuses études suggèrent que la récompense énergétique est balancée par le risque de prédation (RP). Ainsi, l'utilisation d'information données par des indices indirects du RP comme la structure physique du milieu peut donner un avantage séléctif à un animal. Nous avons étudié le fourragement du rat de laboratoire dans un labyrinthe expérimental; il nous a permis de faire varier deux paramètres environnementaux, nourriture disponible et structure physique. Dans une 1ère expérience, les rats pouvaient choisir entre deux zones différant par la densité de "couvert". Dans une 2ème expérience, les deux zones ne différaient que par la densité de nourriture disponible. La 3ème expérience croisait les deux paramètres. Les parcelles "couvertes" sont exploitées préférentiellement (exp. 1) et les rats fourragent plus dans les parcelles riches en nourriture (exp. 2). La dernière expérience montrent un "tradeoff" partiel. Les décisions de fourragement semblent dépendre du besoin de sécurité plus que de la quantité de nourriture, au moins lorsque les animaux ne sont pas privés fortement de nourriture.


  • Résumé

    According to the Optimal Foraging Theory an animal is expected to enter into a given activity depending on associated costs and benefits. Numerous studies have suggested that energetic reward is balanced by predation risk in foraging decisions. Therefore, the use of information about indirect cues of predation risk such as physical structure (e. G. Cover) can give individuals a selective advantage. We studied foraging behaviour in the laboratory rat in an experimental maze; it allowed us to vary two environmental parameters: food availability and physical structure. In a first experiment rats were offered a choice between two areas only differing in cover density. In a second experiment the two areas only differed in food density. In a third experiment we crossed both parameters. Results showed that high "cover" patch was preferentially exploited (exp. 1) and that rats foraged more in the high food density patch (exp. 2). The last experiment showed that rats partially trade-off between cover density and food availability. Therefore, we suggest that foraging decisions depend primarily on safety needs, rather than food availability, at least when animals are not severely food-deprived.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 214-229

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N2003 225
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.