Effets de l'origine des miellats d'insectes sur la mesure du collage du coton et le processus de filature

par Eric Hequet

Thèse de doctorat en Sciences pour l'ingénieur

Sous la direction de Marc Renner.

Soutenue en 0200

à Mulhouse .


  • Résumé

    Le collage peut être causé par une quantité excessive de sucres sur la fibre de coton provenant de la plante elle même ou des miellats d'insectes. La contamination du coton par des sucres d'origine entomologique (pucerons et mouches blanches) constituant la principale source de collage. La Fédération Internationale des Industries Textiles a montré que le collage était un problème mondial. Les filateurs estiment qu'en moyenne 22% de la production mondiale est affectée à divers degrés par ce problème. La principale hypothèse qui a guidé nos travaux est la suivante : les différences observées en terme de composition chimiques des miellats de pucerons et de mouches blanches devraient avoir une incidence sur le choix des méthodes de mesure du collage ainsi que surfa productivité de la filature et la qualité du fil. En effet, l'impact du collage ne devrait pas être indépendant de l'origine de la contamination. Les recherches résultant de cette hypothèse ont montré que :Le nombre de points collants évalué par thermodétection ne permet pas de prédire les problèmes en filature. Il faut compléter ces données par une connaissance de l'origine de la contamination, qui est une information essentielle. Les cotons contaminés par des miellats de mouches blanches sont collants quelle que soit la température de l'organe chauffant du thermodétecteur H2SD alors que les cotons contaminés par des miellats de pucerons collent à forte température mais peu ou pas à faible température Le tréhalulose est la principale raison des problèmes constatés au cours de la filature de cotons modérément collants. Ce sucre va s'accumuler sur les machines, ce qui conduira à terme à des chutes de productivité et des baisses de la qualité du fil. Les cotons contaminés modérément par des miellats de pucerons (environ 26 points collants au H2SD) peuvent être filés sans problèmes majeurs. Les cotons contaminés, même faiblement, par des miellats de mouches blanches (environ 10 points collants au H2SD) ne peuvent pas être filés sans problèmes majeurs.


  • Résumé

    Cotton s ' tickiness is essentially due to sugar deposits produced either by the cotton plant, itself or the feeding insects (aphid and whitefly), with the latter known to bc the most common and serious source of contamination. Stickiness is a worldwide contamination problem as shown by the International Textile Manufacturers Federation. The spinners estimated that on average 22% of the world cotton production was affected by this problem to some degree. Our main hypothesis for this research was that the différences in terms of chemical composition of honeydew from whitefly and aphid should lead to différences in terms of cotton stickiness measurement and cotton processing performance évaluation. This research led to the following results: Measuring the number of sticky spots with the thermodetection method does not provide ail the information needed to predict spinning performance. It is necessary to complément these data with an identification of the source of the contamination. Trehalulose-rich honeydew (whitefly honeydew) will stick at any température, while nontrehalulose-rich honeydew (aphid honcydew) would stick only at high température. Trehalulose is the main source of concern when processing sticky cotton because it accumulâtes on the textile equipment. This residue build-up leads to productivity loss and off quality. Cotton mixes that are moderately contaminated witli aphid honeydew (around 26 H2sD sticky spots) can bc processed with no major detrimental effects. Cotton mixes even slightly contaminated with whitefly honeydew cannot bc processed without major detrimental effects, especially when ring-spun.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 88 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de Documentation. Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th 03 HEQ
  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de Documentation. Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th 03 HEQ
  • Bibliothèque : Ecole Nationale Superieure d'Ingénieurs Sud Alsace . Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003 HEQUET F.
  • Bibliothèque : Ecole Nationale Superieure d'Ingénieurs Sud Alsace . Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003 HEQUET F.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.