Les camps d'internement et la surveillance des étrangers en France durant la Première Guerre mondiale (1914-1920)

par Hervé Mauran

Thèse de doctorat en Histoire militaire et Etudes de défense

Sous la direction de Jules Maurin.

Soutenue en 2003

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Au cours de la Première Guerre mondiale, le gouvernement français a procédé à l'internement d'étrangers dans des camps dits " de concentration ". Ce système internemental, initialement destiné à neutraliser les ressortissants ennemis " mobilisables ", connaît, dans un contexte de guerre totale et d'état de siège, une dynamique géographique, catégorielle, temporelle : il s'étend à certaines colonies, à des non-mobilisables, à des étrangers neutres ou alliés, à la minorité alsacienne-lorraine. . . La procédure se prolonge jusqu'en 1920. Les camps d'internés civils du ministère de l'Intérieur ont impliqué une multitude d'acteurs sociaux et ont formé un réseau mouvant et complexe. Cette détention administrative n'est cependant que le cœur d'un dispositif de surveillance qui touche aussi des personnes assignées à résidence ou placées dans des compagnies de travailleurs. Avec la Grande Guerre, le camp s'est imposé comme un modèle oppressif persistant, y compris dans des États démocratiques.


  • Résumé

    During the First World War, the internment of foreigners in camps called – “concentration camps” – was carried out by the French government. This internmental system, initially meant to neutralize enemy nationals who could habe been mobilized, achieved a geographical, categorical and temporal dynamic, in a context of all-out war and of state of siege : it was extended to some colonies, to persons who could not be mobilized, to foreigners coming from neutral or allied countries, to people belonging to the minority from Alsace and Lorraine. . . The procedure lasted until 1920. Those camps of civilians interned by the French Ministry of the Interior involved a vast number of social protagonists and formed a complex and fluctuating network. However, that administrative detention was only the heart of a whole surveillance system which also concerned persons placed under house arrest or detained in labour camps. With the First World War, those camps established themselves as persistent oppressive models, even within democratic states.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1300 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 1116-1142. Index.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2003.MON-83
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.