De l'Empire byzantin à la République turque, la formation, l'apogée et le déclin de la Communauté levantine de Constantinople. Son influence sur le grec moderne en tant qu'héritage culturel

par Rinaldo Marmara

Thèse de doctorat en Études néo-helléniques

Sous la direction de Marie-Paule Masson-Vincourt.

Soutenue en 2003

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    De l'Empire byzantin à la République de Turquie, quelle a été l'évolution de la Communauté latine étrangère de Constantinople ? La réponse à cette question constitue la problématique de la présente thèse qui analyse, en trois parties, la formation, l'apogée et le déclin de la Communauté étrangère ou levantine de Constantinople-Istanbul, pour une période de l'histoire qui commence avec l'Empire byzantin, traverse l'Empire ottoman et se termine sous la République de Turquie. Cette thèse met en évidence la présence de la Communauté latine étrangère de Constantinople et la différencie de la Communauté latine ottomane, sa sœur d'origine, devenue juridiquement son opposée à la suite de la conquête de la ville en 1453. Nous soulignons ainsi la présence à Constantinople d'une Communauté étrangère, régie par les Capitulations, qui ne peut pas être assimilée à la Communauté latine ottomane formée par les Latins sujets ottomans ou rayas.

  • Titre traduit

    From the Byzantine Empire to the Turkish Republic, the forming, the apogee and the decline of the foreign Latin community of Constantinople. Its influence over modern Greek as cultural inheritance.


  • Résumé

    From the Byzantine Empire to the Turkish Republic, how did the foreign Latin community of Constantinople develop ? The answer to this question constitutes the argument of this thesis which analyses, in three parts, the forming, the apogee and the decline of the foreign Latin also called Levantine community of Constantinople-Istanbul for the period of history which starts with the Byzantine Empire, extends over the Ottoman Empire and ends with the Turkish Republic. This thesis puts in evidence the foreign Latin community of Constantinople and stresses the difference with the Ottoman Latin community, its sister of origin which became legally its opposite further to the conquest of the city in 1453. So we underline the presence in Istanbul of a foreign community governed by the "capitulations" and which cannot be likened to the Ottoman Latin community composed of Latin Ottoman citizens or "rayas".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (685 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 495-514. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2003.MON-02
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.