Dyslipidémie chez le sujet infecté par le virus de l'immuno-déficience humaine : caractérisation, influence des traitements antirétroviraux et approche thérapeutique

par Stéphanie Badiou

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Biochimie, physiologie et biologie cellulaire

Sous la direction de Jean-Paul Cristol.


  • Résumé

    Devant l'allongement de la durée de vie des patients VIH+ traités par HAART, le suivi des complications métaboliques liées aux traitements ARV apparaît indispensable. Ces principales complications, incluant la lipodystrophie, l'insulino-résistance et les dyslipidémies, sont des facteurs de risque cardiovasculaire dont l'impact en terme d'incidence d'accidents cardiovasculaires chez le sujet VIH+ reste à définir. A l'heure actuelle, la période de recul d'utilisation des traitements ARV, et en particulier des IP, est trop faible pour établir de telles données. On peut, cependant, considérer que la prise en charge thérapeutique des dyslipidémies occupera une place importante dans la prévention du risque cardiovasculaire chez le sujet VIH+.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : p. 131-161

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP 2003.MON-12
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.