Mécanismes de restauration de la biodiversité végétale dans les prairies alluviales après une phase de culture

par Marie-Pierre Vecrin

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Écologie

Sous la direction de Serge Muller.

Soutenue en 2003

à Metz .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Restoration mechanisms of plant diversity in alluvial meadows after a cultivation stage


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce document porte sur les mécanismes de restauration de la biodiversité végétale d'écosystèmes prairiaux des plaines alluviales du Nord-Est de la France. La première partie de ce travail étudie le rôle de la banque de graines du sol dans le rétablissement de la flore prairiale. Le stock semencier d'anciennes cultures a été décrit et comparé avec celui de prairies semi-naturelles. Les résultats mettent en évidence que la banque de graines s'avère insuffisante pour permettre le rétablissement d'une flore prairiale. La seconde partie consiste en l'analyse des apports de graines par les inondations. Une première expérience a permis d'estimer ces apports de manière indirecte. Les résultats montrent qu'il est difficile de conclure quant aux apports des inondations sur la composition de la banque de graines. Néanmoins, l'utilisation de pièges in situ a permis de mettre en évidence les déplacements de graines par inondations. Mais il n'a pas été possible d'établir une relation entre les graines déposées et la durée des inondations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (211 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-211

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.