Les Français et le territoire national 1870-1914 : place et importance des provinces perdues dans ces représentations

par Laurence Turetti

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alfred Wahl.

Soutenue en 2003

à Metz .


  • Résumé

    La guerre franco prussienne de 1870 et la perte de l'Alsace-Lorraine créent un choc national pour les Français. C'est un événement fondateur qui déclenche un intense mouvement de réflexion sur la notion de territoire, sur l'importance des frontières et de leur défense. En février 1871, la cession de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine à l'Allemagne est perçue comme une inadmissible "amputation" du territoire. Les historiens et les philosophes, tel Fustel de Coulanges ou Renan, sont les premiers à réagir. Dans des textes de combat adressés à leurs homologues allemands, ils défendent l'intégrité du territoire et l'Alsace française. Dès lors les savants fournissent les arguments théoriques de la revanche. Ils donnent également leurs représentations de la France. Pour Michelet, la France est une personne. La métaphore permet d'illustrer l'intime union de l'âme qu'est la nation avec son corps qu'est le territoire. La métaphore du jardin insiste surtout sur la diversité de la France mais également sur la solidarité de toutes ses parties. A la suite de ces textes, toute une littérature et une iconographie popularisent une image du territoire, de ses limites et de son unité, où l'Alsace-Lorraine perdues garde une place. Cependant, encombrée d'un vocabulaire patriotique, l'image de l'Alsace se brouille et correspond de moins en moins aux réalités locales. Elle se mythifie : L'Alsace-Lorraine est un ensemble de clichés importés et diffusés en France qui insistent sur la fidélité des provinces perdues. De même, des parcours du territoire-pélerinage, tour de France cycliste, voyages-nient l'annexion et maintiennent les provinces de l'Est dans l'espace imaginaire français. Ainsi, la perte de ces provinces, qui deviennent au co. Urs des années 1870-1914 des provinces mythiques, sert de motif d'intégration à l'ensemble des régions françaises. L'Alsace-Lorraine devient un thème pédagogique efficace et percutant qui permet d'enseigner la géographie nationale aux français

  • Titre traduit

    The French and the national territory (1870-1914) : Alsace-Lorraine in the french mentality : it's place and importance in the representations of the "lost provinces"


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The war of 1870 between french and prussians and loss of Alsace-Lorraine was a national trauma for the french people. This event involved the whole country in a refection on the notion of territory, the borders and their security. In february 1871, the loss of Alsace and a part of Lorraine by France was seen by the french as an impossible amputation of national territory. The historians and philosophers, such as Fustel de Coulanges or Renan, were the first to react. They defended the integrity of the territory and french Alsace in several articles dedicated to their German opposite-numbers. The french savants presented their arguments of revenge. They gave their vision of France. For Michelet, France was a person. This metaphor is a way to explain the union between nation and teritory. The metaphor of the garden shows the diversity and the unity of the differents parts of the country. These different pictures and illustrations of the territory became very popular. During all those years from 1870-1914, Alsace-Lorraine still had a place in the french mentality. Year after year, the representations of Alsace become less and less realist. From the french viewpoint, the country becomes almost mythic. Itineraries around the country - pilgrimages tourist trips, cycle tours - do not take into account the loss of Alsace. By way of these different itineraries, Alsace-Lorraine is maintained in french territory. The loss of these regions, that are to become mythic in the years 1870-1914, was used for the integration of other regions of France. As an efficient pedagogic theme, Alsace-Lorraine becomes a way to teach national geography to the french

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par la Nuée Bleue à Strasbourg

Quand la France pleurait l'Alsace-Lorraine : les "provinces perdues" aux sources du patriotisme républicain 1870-1914


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (456 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 336-359. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1032-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1032-2
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par la Nuée Bleue à Strasbourg

Informations

  • Sous le titre : Quand la France pleurait l'Alsace-Lorraine : les "provinces perdues" aux sources du patriotisme républicain 1870-1914
  • Détails : 1 vol. (204 p.)
  • ISBN : 978-2-7165-0709-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 198-[203]. Index.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.