La patience et l'inquiétude : recherches métaphysiques et ontologiques pour une fondation de l'éthipe de soin

par Michel Geoffroy

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Dominique Folscheid.

Soutenue en 2003

à l'Université de Marne-la-Vallée .


  • Résumé

    Quelle est la vertu temporelle qui donne à la relation soigné-soignant la valeur éthique qui lui est refusée par le regard médical et l’entendement diviseur hérités du cartésianisme ? C’est la patience qui, au sein de la durée d’une rencontre-événement, dans une vacance de temps (et non seulement dans l’instantanéité de la conscience), permet l’ouverture de la temporalité du soignant, sa distensio animi et une co-présence avec le soigné. L’inquiétude est la condition ontologique nécessaire à la patience. Alors que les philosophies de la quiétude, alors même que la métaphysique de Levinas peinent à rendre compte de l’obligation du Même par l’Autre, l’inquiétude — manifestation de la déchirure de l’homme par l’être c’est-à-dire le temps —, première obligation qu’a l’ego égoïste à être altéré, rend possible la patience et l’accueil d’autrui

  • Titre traduit

    Patience and uneasiness : metaphysical and ontological research for the foundation of an ethic of medical care


  • Résumé

    Is there such a temporal virtue as one liable to give the relationship patient–health care professional an ethical value which is refused to it by medical viewing and the dividing understanding inherited from Cartesianism? It is patience which, within the duration of the event of a meeting, within a vacation of time – and not only within the instantaneousness of conscience – allows the opening of the health care professional’s temporality, his/her distensio animi and his/her co-presence with the patient. Uneasiness is the necessary ontological condition for patience. Whereas the philosophies of quietness, whereas Levinas’s metaphysics unsuccessfully attempt to account for the commitment of the Same to the Other, uneasiness as the expression of the tearing of man by the being i. E. Time, uneasiness as the first duty of the selfish ego to accept alteration, permits patience and welcoming of the other

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Romillat à Paris

La patience et l'inquiétude : pour fonder une éthique du soin


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (341 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 307-316. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2003 GEO 0171

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1999-GEO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Romillat à Paris

Informations

  • Sous le titre : La patience et l'inquiétude : pour fonder une éthique du soin
  • Dans la collection : Collection Espace éthique et politique
  • Détails : 1 vol. (319 p.)
  • ISBN : 2-87894-085-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [311]-319. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.