Yaqui/Yo'emem/Nahua : tradition, persistance culturelle et particularisme identitaire du peuple yaqui

par José Gonzalez Enriquez

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de François Laplantine.

Soutenue en 2003

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Une rencontre avec les Yaqui, un " peuple résistant " comme il a été défini par Edward H. Spicer, renvoie immédiatement à la relation de l'homme avec la sacralité symbolique de la nature. La perception de la réalité, dans ce rapport de l'homme avec son origine, détermine alors la position de l'individu confronté à l'expression d'une autre façon de penser le monde. Les Amérindiens ont ouvert leur coeur à la Source, ce chemin qui mène vers la Liberté et qui est la clef du changement, de la métamorphose. Par ce regard sur le monde, les Amérindiens défendent une tradition dont la principale particularité est de nous restituer un univers où le mythe, la poésie et le rêve ont fait naître une réalité différente. Les Yaqui délimitent et élaborent un particularisme identitaire où le comportement du guerrier-poète dévoile le véritable combat à relever, c'est-à-dire le défi à la mort. Le " chemin qui a un coeur " du guerrier-poète est l'acte qui imprime le mouvement véritable en harmonie avec la double polarité du monde. Ainsi, les Yaqui, ou plus exactement les Amérindiens, tentent de préserver le monde sans le soumettre ou le dominer pour au contraire privilégier la force poétique des merveilles qui les entourent. La pensée amérindienne, dans sa relation avec le rêve, les formes du pouvoir animal, la métamorphose, la mimésis d'imprégnience, mais aussi dans le phénomène de la dualité, du double, de l'en-dehors, du mouvement translatif, du rythme du temps, nous confronte à un réalité qui n'est pas une affaire de bivalence entre le vrai et le faux ; il s'agit avant tout d'une affaire de pouvoir et de connaissance. Les Yaqui sont une société de rêve, de cet espace autre de l'entre-deux, du clair-obscur, où le tangible et l'intangible doivent être constamment réévalués. Un espace autre qui dévoile l'intervalle de la rupture entre la perception de l'individu par les Amérindiens et les Occidentaux.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Yaqui/Yo'emem/Nahua. Tradition, cultural persistence and identity particularism of the Yaqui people Meeting the Yaquis, a resistant people as defined by E. H. Spicer, confronts you with a relation between man and the symbolic sacredness of nature. The perception of reality in man's relation to his origin, thus determines the position of an individual confronted with, a differente way of thinking the universe. Amerindians opened their hearts to the Source, this path of freedom which is the key to change and metamorphosis. Through this perception of the world, Amerindians uphold a tradition the particularity of which is to restore a universe in which myth, poetry and dream conjure up different reality. The Yaquis define and elaborate a special sense of identity whereby the attitude of the poet-warrior displays the true challenge to be taken up, the challenge to death. The path with a heart of the poet-warrior is the very act that prints the authentic movement in keeping with the duality of the world. Hence, the Yaquis or rather the amerindian people strive to preserve the world without any attempt at subduing or mastering it, in an effort to highlight the poetic power of all those marvels among which they live. The Amerindian way of thinking in its relation to dream, to the aspects of animal power, to metamorphosis, to the mimesis ,d'imprégnience, but also to duality, that is, the double, the outside-of, the transfer movement, the rythm of Time, confronts one with a reality that is free of all Manichean dimension of a world divided into truth and fallacy. Far from it, it is above all a matter of power and knowledge. The Yaqui society is one of dream, one with an alter-space, (espace autre), a space in-between, a space of light and shade in which the tangible and the intangible are no definite values and as such need reassessing. This an "alter-space" uncovers the gap left by the disjunction between the way the individual is perceived by Amerindians and by Westerners.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par l'Harmattan à Paris

Les Yaqui : Mexique septentrional : un manuel d'ethnographie appliquée


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (521 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 507-521. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les Yaqui : Mexique septentrional : un manuel d'ethnographie appliquée
  • Dans la collection : Recherches Amériques latines
  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • ISBN : 978-2-296-02877-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 152-162. Glossaire
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.