Les écrivains d'expression anglaise au Proche-Orient arabe

par Jacqueline Jondot

Thèse de doctorat en Littérature anglaise

Sous la direction de Jacques Aubert.

Soutenue en 2003

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Les écrivains d'expression anglaise au Proche-Orient arabe sont assez peu nombreux même là où la présence britannique fut marquée. Au contraire des Français, les Britanniques ne cherchaient pas à transmettre leur langue ni leur culture aux autochtones. C'est donc un choix personnel, lié à une histoire familiale ou individuelle, qui a amené certains individus à choisir l'anglais comme langue d'expression. Ceci apparaît dans la profusion de textes autobiographiques. De la rencontre avec l'Occident naît un morcellement du sujet, écartelé entres ses deux pôles linguistiques et culturels, d'où une mise en scène de l'entre-deux, présenté comme résolution de la crise identitaire. Or, l'autobiographie ne construit qu'un tombeau vide. Plusieurs auteurs tentent donc la fiction. Dans ces différents textes, quels que soient l'époque ou le pays, on retrouve les mêmes schémas de morcellement. Mais la fiction permet un regard plus critique sur l'Occident et sa politique à l'égard du Proche-Orient et en particulier de la Palestine : l'idéologie l'emporte, puisque le but est surtout d'informer un public occidental de la situation au Proche-Orient.

  • Titre traduit

    English-language writers of the Arab Middle East


  • Résumé

    The writers of the Arab Middle East having chosen to express themselves in English are relatively few in number, even in those areas under British occupation. As opposed to the French, the British did not attempt to pass either their language or their culture on the local populations. It would thus seem to be personal considerations, linked to family or individual background, that have led certain writers to choose English as their literary medium. This appears from a profusion of autobiographies. From an encounter with the West springs a fragmentation, a "splitting up" of the "subject", torn between two linguistic and cultural poles, which brings to centre stage an "in-between" area, presented as the solution to their problem of identity. Autobiography, however, constructs but an empty tomb. Hence several writers try their hands at fiction. In various texts, whatever the date or country of origin, the same pattern of fragmentation is to be found. However, fiction allows a more critical approach to the West and its policy towards the Middle East and, more particularly, Palestine. Ideology is all, since the aim is mainly to inform a Western readership of the situation in the Middle East.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1393 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.1254-1366. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.