Histoire de la sûreté de l'énergie nucléaire civile en France (1945-2000) : technique d'ingénieur, processus d'expertise, question de société

par Cyrille Foasso

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Girolamo Ramunni.

Soutenue en 2003

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette thèse retrace l'histoire de la maîtrise du risque présenté par les installations nucléaires civiles en France, ce qu'on appellera à partir de 1960 la "sûreté nucléaire". Au cours de la cinquantaine d'années qui séparent la découverte de la fission de son application industrielle sur une vaste échelle, la thèse montre que les moyens techniques ont été mis en œuvre au fil du temps par les ingénieurs afin de gérer ce risque réputé colossal, quel processus d'expertise et de décision ont été élaborés pour en apprécier l'acceptabilité, en relation avec les perceptions et les réactions de la société. Au-delà des conflits entre partisans et opposants à l'énergie nucléaire, ce travail montre comment au sein même de la communauté des ingénieurs du nucléaire, la distinction croissante des rôles entre promoteurs, experts et autorité de contrôle, mais aussi les différences de métiers entre concepteurs, constructeurs et exploitants, ont suscité des appréciations différentes quant aux modalités d'obtention d'une bonne sûreté. Celle-ci s'est progressivement perfectionnée grâce aux progrès des connaissances dûs aux programmes de recherches, grâce aux enseignements tirés du fonctionnement et des dysfonctionnements des installations, au renforcement des exigences réglementaires reflétant plus ou moins l'état de l'opinion à l'égard de cette industrie. Une telle histoire est ainsi multiple, histoire technique des techniques, histoire d'organisations scientifiques, industrielles, administratives, histoire sociale, histoire internationale et comparative enfin, car l'histoire de l'énergie atomique se déroule très tôt dans un cadre qui dépasse les frontières nationales.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    History of nuclear power plants safety in France (1945-2000) : engineer technics, expert evaluation, topical issue.


  • Résumé

    This doctoral dissertation relates the history of the mastery of risks in civil nuclear plants in France. Since 1960, it's known as the sûreté nucléaireʺ. Over a fifty-year period separating the discovery or the atomic fission and its industrial application on a large scale this PhD shows which technical means were used over the years by engineers to handle this risk which is said to be huge. It also studies the various processes in expert evaluation and in decision making elaborated to evaluate if the risk was acceptableor not. Beyond the conflicts between nuclear advocates and opponents, this thesis shows how ever among nuclear engineer the growing distinction between roles (promoters, experts and controlling authorities) and the various jobs (designers, builders and plant operators) triggered different estimations as far as the methods to obtain a satisfactory safety. Thanks to the progress of knowledge through research programs, thanks to the lessons drawn from the functioning or dysfunctioning of nuclear plants, thanks to the reinforcement of regulations (which more or less reflects the public's opinion concerning this industry) the safety has progressively improved. Thus, this historical study is multiple: a technical history of technology, a history of scientific, industrial and administrative organization, a social history and finally an international and comparative history since the nuclear energy history quickly developped beyond national boundaries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1004f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 924-992. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003 FOA (1-3)
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CDHT C 1002
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.