Le dénouement dans les pièces en un acte de Marivaux : structure dramaturgique

par Catherine Ailloud-Nicolas

Thèse de doctorat en Lettres et arts. Études théâtrales

Sous la direction de Christine Hamon-Siréjols.

Soutenue en 2003

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette thèse, qui a pour objet d'analyser le fonctionnement du dénouement marivaudien, s'attache d'abord à rendre compte des difficultés terminologiques liées au concept de dénouement, à proposer des explications de l'origine de ces difficultés et à élaborer des propositions théoriques. Elle repère dans les pièces en un acte de Marivaux les processus dynamiques à l'oeuvre avant de les classer en types de dramaturgies. Enfin, elle analyse plus spécifiquement les caractéristiques des fins marivaudiennes afin de proposer une formalisation de la séquence de fin et en particulier de la micro-séquence de dénouement, de repérer les liens avec le divertissement final. L'analyse de quelques problèmes posés par la fin marivaudienne au metteur en scène conclut l'ensemble.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (691 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 621-669. Index. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.