L'alto soliste et chambriste dans les oeuvres du XIXe siècle (de Beethoven à Debussy)

par Christine Pagès-Cougoule

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Anne Penesco.

Soutenue en 2003

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche qui retrace le parcours incertain et parfois difficile de l'alto tout au long du 19e siècle, s'attache à mettre en valeur ses qualités esthétiques, sa grande richesse d'expression, ses aptitudes techniques et sa position d'abord au sein du groupe des archets, ensuite dans l'orchestre. C'est à partir d'ouvrages théoriques, de témoignages de musiciens, puis d'articles parus dans la presse artistique de l'époque, que cette étude révèle peu à peu la personnalité attachante d'un instrument trop longtemps incompris. L'analyse de solos et soli, issus des répertoires orchestral et de musique de chambre européenne, apporte un éclairage intéressant sur le rôle de l'alto. Elle démontre aussi l'évolution constante de la qualité des partitions altistiques, ainsi que l'intér^et grandissant de la profession envers l'alto. D'autres facteurs, comme la lutherie ou la création d'une classe d'alto au Conservatoire de Musique, mis en évidence lors de cette étude, ont à leur manière contribué à revaloriser son statut.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (305 f., 112 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 301-303. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.