Etude pour le développement de l'endothélialisation des prothèses vasculaires : adaptation dynamique de fibroblastes et de cellules endothétiales humaines ensemencées sur des biomatériaux vasculaires, après exposition à des forces rhéologiques physiologiques

par Patrick Feugier

Thèse de doctorat en Génie biologique et médical

Sous la direction de Jean-Michel Chevalier.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'obtention d'une adhérence persistante de cellules endothéliales humaines (ECs) à la surface d'un polymère en présence de contraintes rhéologiques est un important prérequis au développement de l'endothélialisation des prothèses vasculaires. L'adhérence primaire et la surface d'ancrage de fibroblastes et d'ECs ensemencés étaient déterminées pour 3 biomatériaux différents (prothèses en polytetrafluoroethylene, polyurethane et polyethylene terephthalate). Les cellules étaient incubées pendant 7 jours sur les polymères enduits de collagène I/III. Après l'incubation, l'ancrage cellulaire, le nombre de cellules restantes, leurs caractéristiques morphométriques ainsi que l'expression des molécules d'adhésion cellulaire (CAM) étaient évalués en présence de forces de cisaillement de 0, 10 et 20 dynes/cm2 caractéristiques d'un pontage fémoro-poplité. Ces contraintes rhéologiques étaient créées par un appareil expérimental rotatif et étaient maintenues pendant 1h. L'adhérence maximale initiale était observée sur tous les supports enduits en condition statique. Après l'exposition, nous avons noté que le pourcentage de cellules adhérantes, la surface de couverture cellulaire et la surface des cellules restantes dépendaient du phénotype cellulaire, de la présence de collagène, des forces rhéologiques appliquées et du biomatériau. Après 1h d'exposition, plus de 70% des ECs sur l'ePTFE, de 55% des ECs sur le PET et de 55% des ECs sur le PU étaient capables de résister à une force de 10 dynes/cm2. Utilisant un procédé quantitatif immuno-enzymatique, nous n'avons pas observé que l'expression des CAM se modifiait avec l'augmentation des forces de cisaillement. La compréhension et l'amélioration de certains paramètres physico-chimiques, devraient pouvoir permettre de créer à la surface des biomatériaux vasculaires, un néo-endothélium efficace.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 105 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 201 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321051/2003/239
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6275
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.