Etude du transporteur MRP1 humain responsable de la résistance de cellules cancéreuses à la chimiothérapie et recherche d'inhibiteurs spécifiques

par Doriane Trompier

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Hélène Baubichon-Cortay.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'émergence du phénotype MDR (" MultiDrug Resistance ") des cellules cancéreuses est souvent corrélée à la surexpression de deux ATPases membranaires, appartenant à la superfamille des transporteurs ABC (" ATP-Binding Cassette "), la glycoprotéine-P et MRP1 (" Multidrug Resistance Protein "), qui utilisent l'énergie issue de l'hydrolyse de l'ATP pour expulser les agents antitumoraux hors des cellules. Nos objectifs ont concerné d'une part l'étude fondamentale du mécanisme moléculaire d'efflux des drogues par le transporteur MRP1, dont la spécificité de substrat est différente de celle de la glycoprotéine-P, et d'autre part la recherche rationnelle de modulateurs spécifiques de MRP1, capables d'inhiber l'activité d'efflux des drogues. Les principaux résultats ont permis de mettre en évidence deux modulateurs; l'un de la famille des flavonoïdes qui abolit le phénotype MDR et l'autre, dérivé iodé du vérapamil, qui induit spécifiquement la mort par apoptose des cellules surexprimant MRP1


  • Pas de résumé disponible.

Consult en bibliothèque

La version de soutenance existe as a paper

Informations

  • Détails : 288 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 610 Réf. bibliogr.

Where is this thesis?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321051/2003/115
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 5595
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.