Fonctions d'importance fréquentielle pour la reconnaissance de la parole : application et amélioration d'une approche corrélationnelle

par Gaëtan Gilbert

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Christian Berger-Vachon et de Christophe Micheyl.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La découverte récente de la non-linéarité des mécanismes fréquentiels mis en jeu pour reconnaître la parole remet en cause les protocoles par lesquels sont couramment estimées les fonctions d'importance fréquentielle pour la reconnaissance de parole. Une approche corrélationnelle, empruntée de la psychophysique de l'audition, permet de pallier ce problème en estimant l'importance de bandes fréquentielles distinctes sur la base de stimuli larges bandes. Une première partie de cette thèse a consisté à appliquer la méthode corrélationnelle (telle qu'elle ou au besoin en l'adaptant) sur divers types de sujets (normo-entendants et mal-entendants). Les résultats indiquent que les bandes de hautes fréquences sont moins importantes pour les sujets victimes d'une perte auditive, même légère, sur les hautes fréquences. La méthode corrélationnelle a également été utilisée pour tester l'hypothèse selon laquelle l'importance relative de différentes bandes fréquentielles pour la reconnaissance de la parole est influencée par les conditions d'écoute. Le résultat majeur de cette étude est qu'en présence d'un brouhaha, les bandes fréquentielles basses fréquences (< 750 hz) sont relativement plus importantes qu'en l'absence d'un brouhaha. Enfin, un dernier volet de ce travail, a porté sur l'éventuelle l'amélioration de la méthode notamment via une meilleure estimation des fonctions d'importance fréquentielle fondée sur des simulations de patterns d'excitation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 227 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 200 réf. bibliogr. Articles

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/184bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.