Identification et étude de l'écologie de Rhizoctonia solani, responsable de la maladie de pourriture brune de la betterave sucrière.

par Cécile Guillemaut

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Christian Steinberg et de Claude Alabouvette.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Rhizoctonia solani est un champignon tellurique responsable de dégâts importants en culture betteravière. L'identification de 311 isolats avec une méthode de type PCR-RFLP, complétée par des tests de pathogénicité a montré que les souches appartenant au groupe d'anastomose 2 subdivision 2 (AG-2-2) étaient responsables des symptômes de pourriture brune en France. La comparaison du potentiel infectieux et de la réceptivité de sols prélevés dans des zones où les betteraves sont saines/malades dans un même champ a montré que R. Solani était présent en faibles densités dans les sols naturels. Sa multiplication est très rapide en présence d'une source nutritionnelle et plus ou moins locale suivant les conditions environnementales. L'espèce végétale cultivée affecte le potentiel infectieux du sol et la sévérité des dégâts sur la culture de betterave suivante. Cela suggère qu'une meilleure gestion de l'assolement et des résidus de culture pourrait diminuer l'inoculum primaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 92 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 156 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/152bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.