Etude ex et in vivo de la colonisation par Staphylococcus epidermidis de la surface des implants intraoculaires

par Laurent Kodjikian

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Jean Freney.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'adhésion bactérienne aux implants intraoculaires (IOLs) est un facteur étiologique important des endophtalmies postopératoires. Suite à l'adhésion, un biofilm bactérien se crée et aboutit à la colonisation de la surface du biomatériau. L'adhésion aux IOLs a été étudiée ex et in vivo. Globalement, les matériaux hydrophiles et les acryliques hydrophobes semblent être moins favorables à la formation de biofilms que le silicone ou le PMMA. La vancomycine est utilisée parfois dans l'antibioprophylaxie chirurgicale de la cataracte. Nous avons démontré une activité anti-adhérente de celle-ci et mis au point un prototype original d'insert de vancomycine. Enfin, nous avons adapté un modèle dynamique d'étude in vitro des biofilms de type bioréacteur à une application ophtalmologique, afin de ne pas se limiter à l'étude de l'adhésion bactérienne mais aussi à celle de la colonisation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 104 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 178 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/142bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.