Rôle de la variabilité comportementale des hôtes dans la dynamique et la persistance des maladies infectieuses : implications en termes d'évolution des systèmes hôte-parasite

par Narges Bahi-Jaber

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Dominique Pontier.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'étude de la propagation et de l'évolution des maladies infectieuses nécessite d'utiliser des modèles dynamiques complexes. Nous présentons une nouvelle approche basée sur les Réseaux de Petri Stochastiques Colorés et montrons qu'ils constituent un outil de modélisation et d'analyse des systèmes hôte parasite intégrant l'hétérogénéité de la population hôte, la structure des contacts et la stochasticité des événements. Prenant l'exemple du système chat-VIF, nous étudions le rôle de la variabilité comportementale des hôtes sur la dynamique des maladies infectieuses. Nous étendons la notion de "core-group" et montrons son rôle dans la persistance de la maladie. Enfin, nos résultats suggèrent une sélection du mode de transmission des microparasites en fonction des caractéristiques comportementales de la population hôte : infecter en priorité les individus en contacts fréquents avec d'autres populations semble être une stratégie efficace pour minimiser le risque d'extinction du parasite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 453 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/147bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.