Detection, identification and typing of clinical and environmental Legionella strains

par Helena Aurell

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Pierre Farge et de Sophie Jarraud.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La légionellose est une pneumonie fréquente provoquée par l'inhalation d'un aérosol contaminé par Legionella. Pour la détection de L. Pneumophila dans l'eau, nous avons développé une méthode rapide et sensible utilisant la cytométrie en phase solide. Par la comparaison de la prévalence des espèces et des sérogroupes parmi des souches cliniques et environnementales, nous avons montré une répartition différente, ce qui suggère que certaines souches sont plus pathogènes. Afin d'identifier la source environnementale de la contamination, le typage par électrophorèse en champs pulsé (PFGE) est nécessaire. L'analyse des profils en PFGE a démontré que la souche endémique Paris avait une prévalence importante et était distribuée en France et en Europe. L'étude des souches sporadiques, épidémiques et endémiques par séquençage de gènes a montré que le fond génétique n'expliquait pas la différence de pathogénicité ; d'autres facteurs pourraient être impliqués.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 139 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 192 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/92bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.