Caractérisation des événements de signalisation induits par le M-CSF au cours de la différenciation monocytaire/macrophagique

par Caroline Bourgin

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Guy Mouchiroud.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le M-CSF (Macrophage Colony-Stimulating Factor) contrôle la production des monocytes et des macrophages en agissant sur la survie, la prolifération et la différenciation des progéniteurs de la lignée monocytaire. Le récepteur au M-CSF (M-CSFR) relaie et amplifie le signal du M-CSF à l'intérieur des progéniteurs monocytaires, en activant de multiples voies de signalisation. Le but de mon travail était de caractériser quels événements de signalisation sont essentiels à la propagation du signal de différenciation induit par le M-CSF. Cette étude a été réalisée dans les cellules myéloi͏̈des murines FDC-P1, dans lesquelles l'expression exogène du M-CSFR induit leur différenciation vers la lignée macrophagique (cellules FD/Fms). J'ai montré que le M-CSF induit deux vagues de signalisation dans les cellules FD/Fms, impliquant le M-CSFR lui-même, les adaptateurs Gab2 et Gab3, la phosphatase SHP2, ainsi que les kinases Src, MAPK, PI3K, et Akt. La première, de courte durée, a lieu dès les premières minutes de stimulation tandis que la seconde commence après plus d'une heure de stimulation et persiste pendant plusieurs heures. Par une approche pharmacologique, j'ai montré que la seconde vague d'activation des MAPK est nécessaire à la propagation du signal de différenciation macrophagique. J'ai aussi déterminé que les kinases Src pouvaient contrôler l'activation des MAPK ERKs ainsi que la différenciation des cellules, en régulant positivement la formation des complexes Gab2-SHP2, au cours de cette seconde vague de signalisation. Ainsi, les Src, Gab2 et les MAPK définissent une voie de signalisation tardive, impliquée dans la régulation du signal de différenciation macrophagique. D'autre part, j'ai également étudié le rôle de la protéine adaptatrice Mona/Gads (Monocytic adapter) dans le processus de différenciation macrophagique. Induite au cours de la différenciation monocytaire, Mona interagit avec le M-CSFR activé et pourrait relier le récepteur à des voies de signalisation contrôlant spécifiquement l'induction du signal de différenciation. J'ai montré que l'expression exogène de Mona augmente l'activation des MAPK dans les cellules FD/Fms, plus particulièrement au niveau de la deuxième vague d'induction. J'ai alors recherché quelles molécules agissaient en aval de Mona et pouvaient conduire la molécule à accroître le degré d'activation des MAPK en réponse au M-CSF. J'ai identifié la protéine adaptatrice Gab3 comme étant le premier partenaire du domaine C-SH3 de Mona, au sein du lignage monocytaire. L'étude des complexes Mona-Gab3 montre qu'ils pourraient jouer un rôle important au cours du signal de différenciation macrophagique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (171 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 319 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/35bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2003LYO10072
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.