Étude des interactions entre les cellules tumorales et leur environnement dans les tumeurs endocrines digestives : approche expérimentales in vivo et in vitro

par Céline Pourreyron

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Yves Scoazec.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Les tumeurs endocrines digestives sont associées à un stroma riche en myofibroblastes et hypervascularisé. Nos objectifs étaient de : (a) apprécier le rôle des interactions entre les cellules endocrines tumorales et leur microenvironnement dans la progression tumorale, et (b) rechercher de nouvelles pistes thérapeutiques. Des modèles de cocultures entre deux lignées de cellules endocrines tumorales et des cellules mésenchymateuses ont montré, in vitro, que les deux populations cellulaires étaient capables d'interagir. Un modèle de xénogreffe permettant d'obtenir des tumeurs hépatiques chez la souris nude a montré que l'endostatine, un facteur antiangiogénique, inhibait le développement des tumeurs hépatiques. En conclusion, nous avons montré que les interactions épithélio-mésenchymateuses jouent un rôle important dans la progression des tumeurs endocrines digestives. Les résultats obtenus avec l'endostatine suggèrent que cette étude pourrait fournir de nouvelles pistes thérapeutiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (305 p.-198 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 553 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/41bis
  • Bibliothèque : Académie nationale de médecine (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 105619
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.