Polymérisation radicalaire contrôlée à base de complexes de métaux de transition.

par Maria del Rosario Ruiz Guerrero

Thèse de doctorat en Chimie macromoléculaire

Sous la direction de Roger Spitz.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le travail porte sur l'étude des mécanismes mis en jeu dans la polymérisation radicalaire contrôlée à partir de complexes de coordination du fer et du cobalt. Dans un premier temps, nous avons montré que le contrôle de la polymérisation du styrène est possible à partir de complexes comportant des ligands tétradentates de la famille des bases de Schiff, tant par les voies ATRP, ATRP inverse que par la voie SFRP. Dans un second temps, et dans une approche simplificatrice, nous avons développé un système de type SFRP à base de fer portant des ligands de type amines aliphatiques bidentates et tridentates et des ligands alcools. Dans une troisième partie, nous avons utilisé la silice comme agent chélatant du fer(II), et étudié son efficacité en tant qu'agent de contrôle dans la polymérisation SFRP du styrène soit dans un procédé en solution, soit dans un procédé en dispersion afin d'évaluer les possibilités offertes par ces systèmes dans l'élaboration de matériaux colloi͏̈des nanocomposites silice-polymère.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 270 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/24bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.