Développement de méthodes analytiques et de banques de données appliquées au contrôle de la naturalité des miels monofloraux

par Jean-François Cotte

Thèse de doctorat en Chimie analytique

Sous la direction de Marie-Florence Grenier-Loustalot.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La fraude a envahi le monde apicole depuis l'arrivée sur le marché de sirops de sucre de compositions voisines des miels donc difficilement détectables. Des méthodes officielles de contrôles existent, basées sur l'analyse isotopique, mais sont facilement contournables. Après avoir constaté le manque de fiabilité et les limites des techniques isotopiques, de nouveaux paramètres physico-chimiques ont été exploités pour deux objectifs - certifier l'appellation d'un miel - contrer l'adultération. L'analyse de l'acide gluconique et des acides aminés permet de diffe��rencier certaines variétés. Ces deux méthodes, à cause de la variabilité des teneurs rencontrées dans les miels naturels, sont peu applicables à la lutte contre l'adultération. L'analyse des glucides permet de caractériser certaines variétés et de détecter l'adultération dès 5% d'ajout de sirop, à l'aide de marqueurs spécifiques. La certification d'une appellation est réalisée avec plusieurs paramètres : sucres, acides aminés.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 290 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 338 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/10bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.