Modèles "in vivo" pour l'étude de la régulation transcriptionnelle par les activateurs du locus IgH

par Laurence Guglielmi

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Immunologie

Sous la direction de Yves Denizot.

Soutenue en 2003

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'étude de la régulation transcriptionnelle du locus des chaînes lourdes des immunoglobulines (IgH) est rendue particulièrement complexe par l'existence d'éléments cis-régulateurs multiples situés non seulement en 5' mais également en 3' du locus. Chez la souris, la région 3' comporte quatre activateurs transcriptionnels (hs3a, hs1,2, hs3b, hs4) dont l'association constitue une "Région de Contrôle du Locus" (LCR). In vitro, ils se comportent comme de puissants co-activateurs de l'élément intronique Em, situé en 5' du locus. Dans une première étude, nous avons montré qu'in vitro la région 3'IgH se comporte comme une LCR "partielle" ne permettant pas un niveau d'expression d'un transgène associé dépendant du nombre de copies intégrées dans des lignées cellulaires B de souris. Nous avons alors testé la possibilité de recourir à des isolateurs, éléments régulateurs de la transcription ayant pour propriété de protéger un gène de signaux inappropriés émanant des séquences alentours, ainsi que des effets répressifs de la chromatine adjacente. Ainsi, nous avons flanqué nos vecteurs d'expression d'un isolateur du locus de la b-globine de poulet : l'expression des différents vecteurs étudiés devient alors dépendante du nombre de copies intégrées permettant alors à la région 3' IgH de se comporter comme une LCR totale. Les isolateurs semblent ainsi être des outils intéressants pour l'étude de transgènes intégrés de façon aléatoire dans le génome. Parallèlement, nous avons développé des modèles de souris transgéniques afin d'étudier in vivo la contribution des régions régulatrices 5' et 3' dans la modulation de l'expression du locus IgH au cours de la lymphopoi͏̈èse B. Les transgènes associent le gène rapporteur GFP soit à Eæ, soit à la LCR, ou bien à l'association de ces deux régions régulatrices. Nos résultats montrent que, seuls, la LCR ou Eæ ne permettent pas une expression du gène rapporteur GFP. En revanche, leur association entraîne une activation de la transcription, confirmant ainsi que les régions 5' et 3' IgH agissent en synergie afin d'obtenir une activité transcriptionnelle maximale. Les souris Eæ-GFP-LCR présentent une expression du transgène spécifique dans la lignée lymphocytaire B. Cette expression débute à un stade très précoce de la différenciation B puisque des cellules fluorescentes (GFP+) pro-B sont détectées, et elle se poursuit tout au long du développement jusqu'au stade de cellules B matures. Pour éviter le phénomène d'inactivation, le vecteur GFP-LCR a été flanqué de l'isolateur de poulet. L'expression du transgène a alors pu être observée au sein de la lignée B, ne débutant qu'au stade pré-B et se prolongeant au stade B mature.

  • Titre traduit

    "In vivo" models of transcriptional regulation by the IgH locus activators


  • Résumé

    Four transcriptional enhancers (namely hs3a, hs1,2, hs3b and hs4) lie downstream the murin immunoglobulin heavy chain (IgH) locus. It has been suggested that they altogether act as a Locus Control Region (LCR). In vitro, they are powerful co-activators of the Eæ intronic enhancer, located at the 5' regulatory region of the locus. We generated transgenic mice in order to study the contribution of the 5' and 3' regulatory regions in modulating the IgH locus expression. Transgenes habor a VH promoter-GFP reporter gene linked either to all four 3' IgH enhancers, or to the Eæ element, or to the association of these two regions. We show that the LCR or Eæ used alone, do not permit GFP expression. However, their association activates transcription, confirming their synergy. Eæ-GFP-LCR transgenic mice show a B cell lineage specific expression starting in pro-B cells and continuing all along differentiation until mature B cells. To avoid silencing, the GFP-LCR vector was flanked by insulators. Its expression was then detected within the B lineage, beginning only at the pre-B cell stage and prolonging to the mature B cell stage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 89 p.-[42]f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 72-89

Où se trouve cette thèse ?