Etude de la mythologie dans le théâtre du XXème siècle en France et en Egypte

par Yehia El Zekrawi

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jacques Boulogne.

Soutenue en 2003

à Lille 3 .


  • Résumé

    Les dramaturges du XXème siècle en France et en Egypte nous ont nourris par des légendes antiques particulièrement riches dont les sujets tournent autour de la cité et de la vie des hommes au sien de cette même cité (Etat). L'homme et le destin, la paix et la guerre sont des thèmes fondamentaux illustrés à l'aide de nombreux exemples comme le conflit des valeurs, notamment le conflit entre la loi divine et humaine repris dans Antigone, le cycle du crime, la vengeance repris dans Electre. On constate que les personnages modernes luttent pour bâtir un monde purement humain, un monde libre comme celui d'Oreste chez Sartre, un monde sans guerre comme celui dont rêve Hector chez Giraudoux, un monde d'amour comme celui de Prisca chez Tawfik El Hakim

  • Titre traduit

    Study of mythology in the XXth century drame in Egypt and France


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 299 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 283-299

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2003-35

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2003LIL30028
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.