"Ce théâtre que je fus que je fuis" : la théâtralité dans l'œuvre dernière de Louis Aragon (1953-1981)

par Marjolaine Vallin

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Dominique Viart.

Soutenue en 2003

à Lille 3 .


  • Résumé

    Toute l'œuvre de Louis Aragon trahit la tentation du théâtre mais c'est le corpus retenu (1953-1981) qui l'actualise dans toute sa diversité et la rend signifiante. Le théâtre s'y inscrit d'abord comme mode, dramatisant la forme comme l'écriture, mais le théâtre aragonien est avant tout métaphorique et se traduit par la pluralité du sujet, la présence de figures du double, une intertextualité dramatique essentiellement mythique et tragique et un imaginaire baroque. Cette théâtralité permet à Aragon à la fois de s'inscrire dans son siècle et son époque - marquant ainsi sa modernité -, de renouer avec son passé surréaliste, enfin de réaliser certains aveux grâce aux pouvoirs cathartiques du théâtre. Pourtant, ni les causes du recours au théâtre ni l'interprétation de celui-ci ne se laissent cerner facilement en raison de leur plurivocité. Le théâtre est pour Aragon un miroir ou un masque, un refuge ou le signe de sa perte identitaire et de sa folie

  • Titre traduit

    "This theatre that I was, which I flee" : theatricality in the last work of Louis Aragon (1953-1981)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par L'Harmattan à Paris

Louis Aragon, la théâtralité dans l'œuvre dernière : "Ce théâtre que je fus que je fuis"


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.(767 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 676-736. Index. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR Humanités. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 345-I
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR Humanités. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 345-II
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR Humanités. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 345-III
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2003-11-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2003-11-2
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2003-11-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Louis Aragon, la théâtralité dans l'œuvre dernière : "Ce théâtre que je fus que je fuis"
  • Dans la collection : Critiques littéraires
  • Détails : 1 vol. (369 p.)
  • ISBN : 2-7475-7819-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 341-360
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.