Noms et verbes météorologiques : des matières aux évènements

par Katia Paykin-Arrouès

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Danièle Van de Velde.

Soutenue en 2003

à Lille 3 .


  • Résumé

    Le lexique météorologique français forme un ensemble délimité grâce à ses référents, phénomènes naturels atmosphériques non-cycliques. Les noms de météores, noms concrets non-déverbaux, forment une classe à part : seuls ils peuvent assumer le comportement des noms de matières, d'états et d'événements et à faire ainsi co-exister, à l'intérieur de la même classe, ces notions difficilement compatibles entre elles. Les verbes météorologiques constituent une classe de verbes impersonnels dont la structure ne comporte aucun argument, si ce n'est une place réservée à un constituant locatif ; ils manisfestent la même hétérogénéité que les noms qui leur correspondent. Un phénomène atmosphérique n'est qu'un noyau où aucune distinction entre une chose et sa manière d'être n'est ni possible ni envisageable. Les langues décomposent artificiellement ce noyau synthétique en sujet et prédicat où soit l'un soit l'autre est forcément vide ou vidé de tout véritable contenu sémantique

  • Titre traduit

    Meteorological nouns and verbs : from masses to events


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 255 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 242-255. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR de Lettres modernes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 344
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2003-26
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.