Influence catholique et pouvoir colonial au Gabon (1848-1958)

par Léandre Assa-Mboulou

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Martin.

Soutenue en 2003

à Lille 3 .


  • Résumé

    Si l'administration coloniale divise le groupe social africain, la religion chrétienne ne le fait pas moins au niveau de l'individu, dont elle balaie les idéaux hérités de son propre groupe, pour les remplacer par ceux importés d'Europe. De ce fait, et en dépit de la trompeuse apparence qu'affichent les institutions, l'Administration coloniale et l'Eglise en arrivant en Afrique ont des rôles complémentaires, et visent en principe un but commun à savoir l'instauration et l'assurance de la suprématie européenne sur ces territoires dits "incultes". Mais, la dégradation des rapports entre l'Eglise et l'Etat en France a suscité une certaine prise de position de la part des missionnaires en service au Gabon qui finirent, d'une façon plus ou moins claire, par se débarasser de leur étiquette d'instruments du pouvoir colonial. C'est à partir de ce moment que les missionnaires vont commencer à critiquer la politique de l'Administration dans le cadre de la gestion de la colonie. Notamment dans les secteurs de l'éducation et de la famille

  • Titre traduit

    Catholic influence and colonial capacity in Gabon (1848-1958)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 406 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 305-337. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2003-34
  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 707
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.