Etude des modifications post-traductionnelles du Peroxisome Proliferator Activated Receptor Alpha (PPAR Alpha) et de leurs conséquences sur les fonctions biologiques de ce récepteur nucléaire

par Christophe Blanquart

Thèse de doctorat en Sciences pharmaceutiques

Sous la direction de Corine Glineur.

Soutenue en 2003

à Lille 2 .


  • Résumé

    PPARα appartient à la superfamille des récepteurs nucléaires (RN). C'est un facteur de transcription activé par des ligands. PPARα est impliqué dans la régulation du métabolisme des lipides et des lipoprotéines ainsi que dans le contrôle de la réponse inflammatoire. Ces différentes fonctions lui confèrent un rôle protecteur contre l’athérosclérose. Le but de nos travaux a été de mettre en évidence diverses modifications post-traductionnelles de PPARα ainsi que de définir leurs conséquences sur les fonctions de ce RN. Ainsi, nous avons montré que la protéine PPARα est ubiquitinée, ce qui conduit à sa dégradation par le système ubiquitine-protéasome. Nous avons également mis en évidence que les ligands de PPARα diminuent son ubiquitination le protégeant ainsi de la dégradation. Enfin, nous avons montré que le système ubiquitine-protéasome est impliqué dans la régulation de l'expression des gènes cibles de PPARα dans des cellules hépatiques humaines en contrôlant le taux intracellulaire de ce RN. Comme il a été décrit dans la littérature, PPARα est une protéine phosphorylée. Nous avons alors étudié le rôle des protéines kinases C (PKC) dans la régulation de l'activité de PPARα. De manière originale, nos résultats montrent que l’activité des PKC est nécessaire à l'obtention d'une activation optimale des propriétés transactivatrices de PPARα par ses ligands dans les cellules hépatiques humaines. Nous avons également observé que les PKC diminuent les propriétés de transrépression de ce RN. Nos résultats mettent ainsi en évidence l'existence d'un mécanisme de contrôle des propriétés de transactivation et de transrepression de PPARα par les PKC. Enfin, nous avons montré que l'inhibition des PKC dans les cellules hépatiques humaines diminue la phosphorylation de PPARα et que ce RN est phosphorylé par les PKC classiques in vitro. En conclusion, nos travaux ont permis de mettre en évidence deux nouvelles voies de régulation de l'activité de PPARα par des modifications post-traductionnelles, le système ubiquitine-protéasome et la voie des PKC.


  • Résumé

    PPARa belong to the nuclear receptor (NR) superfamily. This NR is a transcription factor activated by ligands. PPARa is implicated in the regulation of the lipid and lipoprotein metabolism and in the control of the inflammatory response. These functions confer anti-atherogenic properties to PPARa. The aim of our work was to identified new post-translational modifications of PPARa and to determine their consequences on the functions of this NR. In a first study, we have shown that PPARa is ubiquitinated, which lead to the degradation of this NR by the ubiquitin-proteasome pathway. We shown too that the PPARa ligands protect this NR from degradation by decreasing its ubiquitination. Finally, we have demonstrated that the ubiquitin-proteasome pathway is implicated in the control of PPARa target genes expression by regulating its intracellular level. As it was already described in the literature, PPARa is a phosphoprotein. Then, in a second study, we have evaluated the role of the protein kinases C (PKC) in the regulation of the PPARa activities. Our results demonstrate that PKC activity is necessary to obtain an optimal induction of the PPARa transcriptional activity by its ligands. We have observed too that PKC decrease the transrepression properties of PPARa. Our results describe a new control mechanism of the PPARa transactivation and transrepression functions by the PKC. Finally, we have shown that PKC inhibition decreases the PPARa phosphorylation and that this nuclear receptor is phosphorylated by the classical PKC in vitro. In conclusion, our work describe two new regulation mechanisms of the PPARa functions by post-tranlational modifications, the ubiquitin-proteasome system and the PKC signalling pathway.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 143-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.378-2003-15
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 692
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.