Mesure indirecte de l'endurance aérobie : évaluation en natation

par Jeanne Dekerle

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Patrick Pelayo.

Soutenue en 2003

à Lille 2 .


  • Résumé

    L’intensité maximale d’état stable de la lactatémie (IMLSS) représente une transition entre les intensités sous-maximales élevées et sévères. Pour estimer IMLSS de manière non invasive et rapide, il est possible de détecter un deuxième seuil ventilatoire (SV2) ou de calculer une intensité critique (IC). Sur ergocycle, IMLSS et SV2 sont corrélés confirmant les théories physiologiques explicatives de l’apparition de ce seuil. SV2 surestime IMLSS. IC est supérieure à IMLSS sur ergocycle et en natation. Aucune corrélation n’a été obtenue sur ergocycle montrant que IC demeure une intensité calculée mathématiquement et dont la signification physiologique reste méconnue. En revanche, en natation, puisque ces deux intensités sont corrélées, la détermination de IC conduit à une surestimation de IMLSS de 4,5 ± 3,9% de la vitesse maximale aérobie chez des nageurs experts. En natation, IMLSS représente aussi une frontière « biomécanique » au-dessus de laquelle l’amplitude de nage devient compromise.

  • Titre traduit

    = Indirect aerobic endurance measurement : specific assessment in swimming


  • Résumé

    The maximal lactate steady state intensity (IMLSS) demarcates the transition between heavy and severe submaximal exercise. For a non invasive and faster estimation of IMLSS, a second ventilatory threshold (VT2) or a critical intensity (CI) can be determined. On ergocycle, IMLSS and VT2 are correlated, which is consistent with the physiological mechanisms underlying the emergence of VT2. VT2 overestimates PMLSS. CI values are higher than IMLSS on ergocycle and in swimming. No correlation has been found on ergocycle highlighting that the physiological significance of the CI remains unknown. In swimming, since these two intensities are correlated, the CI determination leads to an overestimation of IMLSS by 4. 5 ± 3. 9% of the maximal aerobic speed for expert swimmers. In swimming, SMLSS represents not only a physiological transition threshold between heavy and severe sub-maximal intensities but also a biomechanical boundary beyond which the stroke length becomes compromised.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 112 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 102-112

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.375-A-2003-5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.