Orientation scolaire au sortir de la classe de troisième de l'enseignement secondaire général public au Gabon

par Gilbert Nguema Endamne

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André Guichaoua.

Soutenue en 2003

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'orientation scolaire reste encore un domaine inexploré au Gabon tant au niveau des recherches théoriques qu'à celui des enquêtes empiriques. Le Gabon, un pays sous développé aspire à un développement qui semble passer inéluctablement par la maitrise des technologies. Or, ce11e-ci n'est possible que par une représentation positive des disciplines scientifiques enseignées à l'école. Ainsi, depuis plus d'une décennie, les Etats généraux de l'Education ont révélé ce paradoxe entre les préoccupations d'un développement par les sciences et l'orientation scolaire massive des élèves dans les filières littéraires. L'objectif de cette thèse cherche à élucider ce paradoxe. Autrement dit, comment peut-on expliquer que la majorité des élèves s'orientent dans les filières littéraires plutôt que scientifiques au sortir de la classe de troisième ? Qu'est-ce qui explique les pesanteurs qui freinent la volition des élèves vers les filières scientifiques et les motivations qui animent ces derniers à se réfugier dans les filières littéraires et la manières dont ils construisent leur orientation scolaire? L'exploration de la littérature, appuyée par les entretiens menés au Gabon conduisent à une problématique sociologique articulant trois types d'explication: l'analyse fonctionnelle du système éducatif comme champ relativement autonome, dans cette perspective, la réussite et les performances scolaires qui déterminent l'orientation ne se réduisent plus à un éterminisme social. Dans une seconde voie, très proche de la première, le système scolaire s'analyse comme une organisation qui implique des contraintes et des choix décisionnels s'élaborent en fonction de ces dernières. Ici, les élèves évaluent leurs ressources qui leur permettent de choisir telle ou telle filière. Plus clairement, plus les élèves ont des ressources suffisantes plus ils ont tendance à s'orienter dans les filières scientifiques au sortir de la classe de troisième. A l'opposé, plus les élèves réalisent qu'ils ont moins de ressources plus ils envisagent de s'orienter dans les filières littéraires. Si les contraintes institutionnelles expliquent dans un premier temps une différence d'orientation, il faut ajouter celles de la famille. Le rapport à l'école des familles introduit une conception positive qui assure le changement social. Cette conception stigmatise l'échec. La stigmatisation de l'échec varie en fonction des catégories socioprofessionnelles des familles dont sont issus des élèves. En effet, les élèves provenant des catégories socioprofessionnelles favorisées subissent une pression familiale moins aigue͏̈ et envisagent de s'orienter davantage en seconde scientifique, technique et en formation professionnelle. Ces familles ont une connaissance des enjeux scolaires. A l'inverse, les élèVes issus de familles défavorisées subissent une grande pression familiale et sont souvent tentés par une orientation en seconde littéraire. D'une manière générale, ce ne sont pas seulement les ressources et les performances scolaires qui créent des différences d'orientation, la. Persévérance familiale qui varie selon que les élèves appartiennent à telle ou telle famille, rend compte aussi des trajectoires scolaires suivies par les élèves au sortir de la classe de troisième. Enfin, les. élèves utilisent deux grandes stratégies dans la construction de leur orientation: l'autonomie et la dépendance. Ces deux stratégies varient en fonction des ressources et performances scolaires des élèves et des contraintes familiales.

  • Titre traduit

    Academic guidance after the class of "troisième" in public secondary schools in Gabon


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (412 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 307-314

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50377-2003-25
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50377-2003-26
  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.