Étude de la glycosylation des mucines intestinales humaines : développement de nouvelles stratégies de criblage des O-glycannes de mucines

par Catherine Robbe-Masselot

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Jean-Claude Michalski.

Soutenue en 2003

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'intestin normal est revêtu d'une couche protectrice de mucus. Le mucus est une sécrétion physiologique constituée majoritairement de mucines qui sont des glycoprotéines renfermant plusieurs centaines de chaînes glycanniques différentes. Au niveau gastrointestinal, ces molécules représentent un élément essentiel de la défense de la muqueuse. Elles protègent notamment l'intestin contre la colonisation par des parasites et autres agents pathogènes, tout en favorisant le maintien de la flore naturelle. De nombreux travaux ont montré l'existence d'un gradient d'expression des gènes MUC le long du tractus intestinal ainsi qu'une colonisation régio-spécifiqu des bactéries dans l'intestin. Nous avons donc cherché à savoir s'il existait également un répertoire spécifique de glycosylation des mucines pour chaque étage du tractus intestinal Pour cela. Nous avons tout d'abord développé de nouvelles méthodes d'analyse structurale de la glycosylation des mucines permettant d'obtenir rapidement une cartographie des différentes structures caractéristiques d'une mucine donnée, à partir d'échantillons disponibles en faible quantité. Ces tecbniques sont basées essentiellement sur l'utilisation de la spectrométrie de masse (MALDI-TOF et ESI-Q-TOF). Elles permettent d'obtenir des informations sur le type de noyau. Sur la position et la liaison des différents sucres périphériques (Fuc, NeuAc, SO3-) ainsi que sur le type de chaînes 1actosaminiques. Ces différentes techniques de MS ainsi que les techniques de RMN ont ensuite été appliquées à l'analyse structurale des glycannes présents au niveau des mucines intestinales humaines. Les mucines étudiées ont été prélevées à différents étages du tractus intestinal, à savoir l'iléon, le caecum. Le côlon tr. Msverse, le côlon sigmoi͏̈de et le rectum. Chez des individus sains. Ces travaux ont permis de démontrer l'existence de différents gradients d'expression des oligosaccharides le long du tractus intestinal: en effet. Les structures sont hautement fucosylées dans l'iléon et deviennent de plus en plus acides vers le rectum (présence de nombreux résidus d'acides sialiques et de sulfate). De plus, l'expression des antigènes de groupe sanguins ABH est limitée à l'iléon et à la partie proximale du côlon alors que l'expression de lépitope Sda/Cad augmente progressivement du transverse vers le côlon distaI. Cette diversité glycannique semble reliée aux fonctions biologiques différentes jouées par ces molécules dans l'intestin telles que le transport des électrolytes ou encore l'adhésion bactérienne.

  • Titre traduit

    Glycosylation of human intestinal mucins : development of new techniques for the structural analysis of mucin O-glycans


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (183, [64] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-183. Liste des publications

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2003-231
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2003-232
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.