Plate-forme de communication distribuée pour les Environnements Virtuels Collaboratifs 3D à fort couplage d'activité synchrone

par Stéphane Philippe Henri Louis dit Picard

Thèse de doctorat en Informatique

Soutenue en 2003

à Lille 1 .


  • Résumé

    Pour les réunions de petits groupes médiatisés, les outils de TCAO synchrones classiques, comme les outils de visioconférence informatisée, montrent leurs limites dès lors que les participants souhaitent coopérer. Les Environnements Virtuels 3D peuvent offrir de nouveaux supports pour le TCAO synchrone. Le projet Spin-3D se propose de définir une plate-forme pour le développement d'applications coopératives synchrones permettant à plusieurs personnes, éloignées géographiquement, de se réunir, de travailler et de coopérer via une interface 3D. La médiatisation de l'activité implique de respecter certaines contraintes, notamment l'interactivité, afm d'offrir les meilleurs conditions de travail possibles aux utilisateurs. Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés aux mécanismes de communication et de partage à mettre en oeuvre dans le terminal de travail Spin-3D afin de permettre aux utilisateurs de coopérer. Nous proposons de gérer la session de travail virtuelle de façon décentralisée. Chaque instance du terminal dispose d'une copie de la base de données 3D. Pour conserver la cohérence des données partagées, chaque terminal est responsable de prévenir les terminaux distants des actions de son utilisateur sur les données partagées. Pour cela, nous proposons deux canaux de communication offrant des niveaux de cohérence différents (cohérence forte et cohérence relâchée), adaptés aux données transportées. Ces canaux de communication utilisent le multipoint IP et sont implémentés au dessus de l'infrastructure CORBA et de flots multimédia. Au dessus de ces mécanismes de communication, des services, basés sur un fonctionnement décentralisé, pennettent de gérer la session de travail virtuelle. Afin de faciliter le développement d'applications coopératives, nous masquons les différents problèmes techniques sous-jacents liés au maintien de la cohérence. Les concepteurs d'applications coopératives peuvent intégrer facilement au sein de l'interface de travail des objets 3D partagés. Pour cela, nous proposons une abstraction de haut niveau des mécanismes de communication en utilisant le langage VRML97 pour la description des objets 3D, partagés ou non, présents dans l'interface de travail. Nous intégrons la description du partage de chaque objet 3D dans le fichier VRML97 contenant déjà la description de la géométrie et de l'interaction. Pour développer des applications coopératives plus riches et dont le mécanisme d'interaction est inadapté à la 3D, nous proposons une interface de programmation, inspirée de l'EAI VRML97 à laquelle nous avons intégré de nouveaux services facilitant l'accès et le parcours du graphe de scène. Ainsi, des appJications, qualifiées d'externes, sont capables de manipuler le contenu de notre terminal.

  • Titre traduit

    Distributed communication platform for 3D Synchronous Collaborative Virtual Environnements


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : xii-262 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 209-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2003-197
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2003-198
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.