Méthodologie de conception et exécution efficace de programmes Java distribués

par Violeta Felea

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Bernard Toursel.

Soutenue en 2003

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les applications distribuées et les plates-formes sur lesquelles elles s'exécutent sont de plus en plus puissantes, complexes et dynamiques. Ces plates-formes d'exécution sont distribuées, hétérogènes et éclatées en réseaux et grappes interconnectés. Les composants d'une application s'exécutant en parallèle collaborent dans le respect de contraintes de qualité de service relatives aux délai d'exécution et temps de réponse. Le projet ADAJ (Applications Distribuées Adaptatives en Java) vise à répondre à cette problématique, par des solutions qui reposent sur l'introduction de bibliothèques de développement d'applications parallèles et distribuées et au niveau des middlewares, de mécanismes d'équilibrage de charge qui peuvent dynamiquement adapter l'exécution aux modifications du support d'éxécution et aux évolutions des calculs. L'expression du parallélisme en ADAJ est proposée grâce à la notion de collection distribuée, regroupant des objets fragmentés et distribués.

  • Titre traduit

    Methodology of conception and efficient execution of distributed Java programs


  • Résumé

    L'utilisateur a la possibilité d'activer aisément des traitements sous un modèle MIMD de programmation, d'accroître naturellement la granularité des traitements, de repousser éventuellement les choix liés à la granularité et au degré du parallélisme au moment de l'exécution. L'indépendance vis-à-vis des contraintes de localisation explicite d'objets ou de leur migration rend une utilisation facile de la bibliothèque. L'efficacité d'éxécution en ADAJ s'articule avec un mécanisme d'observation, qui permet d'acquérir une connaissance du comportement du traitement. Les objets distribués d'une application sont observés afin de redistribuer dynamiquement la charge, à base de critères d'attraction. Des évaluations ont été essentiellement réalisées sur un problème d'optimisation combinatoire et une application communicante. ADAJ intègre, de façon cohérente, des outils nécessaires à une expression simple du parallélisme, et à une prise en charge automatique de la régulation de l'exécution des traitements distribués. Cette intégration se situe aussi bien au niveau applicatif, grâce à une orientation de la méthodologie de programmation, qu'au niveau d'exécution, grâce à un mécanisme d'équilibrage de charge dynamique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (246 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 239-246

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2003-81

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.