L'élection du lieu de vacances : un choix psycho-géographique guidé par les représentations spatiales : cas du département de la Charente-Maritime

par Dominique Réau-Chevaleyre

Thèse de doctorat en Géographie du tourisme

Sous la direction de Michel Pouyllau.

Soutenue en 2003

à La Rochelle .

  • Titre traduit

    The election of a holiday destination : a psycho-geographic choice guided by spatial representations : the case of the "département de la Charente-Maritime"


  • Résumé

    Le choix du lieu de vacances, qui découle d'un processus électif (un choix préférentiel), est un choix géographique dans lequel l'espace est directement impliqué. La géographie du tourisme, essentiellement investie dans la compréhension des processus de mise en tourisme des lieux, semble devoir intégrer une nouvelle échelle à son analyse. En effet, la problématique générale de l'espace touristique coïncide avec celle de l'espace du touriste et pose alors la question de la nature du rapport spatial touristique. Ainsi paraît-il utile d'interroger la signification de la relation qui existe entre le touriste et le lieu élu pour les vacances, afin de rassembler des éléments de réponse à la question du " pourquoi ici et pas ailleurs ? ". C'est alors qu'une relecture de l'histoire des vacances et du tourisme montre que trois siècles d'histoire ont contribué à la codification de l'espace touristique et de ses pratiques, de même qu'à l'orientation des choix de migration. L'histoire individuelle et collective a ainsi façonné des images mentales de l'espace, précisément des représentations spatiales, qui se trouvent au cœur du processus décisionnel lié au choix du lieu. Il est dans ce cas d'intérêt de soumettre la représentation spatiale à un examen théorique. Enfin, une recherche empirique dans le département de la Charente-Maritime tente de modéliser l'environnement décisionnel du touriste. A partir d'une enquête, destinée au repérage des facteurs qui agissent sur le choix du lieu de vacances, sont identifiés deux types de facteurs principaux : d'une part, des facteurs endogènes (inhérents à l'individu) et exogènes (inhérents à l'espace) et d'autre part, des facteurs dits de " préférences spatiales touristiques ". Ces résultats renseignent sur la composition de l'environnement décisionnel du touriste ainsi que sur les modalités de formation et de fonctionnement des représentations a-spatiales et des représentations spatiales touristiques. Ainsi se révèlent des facteurs qui semblent relever d'une psycho-géographie, apte à traduire l'impact de l'immatérialité spatiale dans l'élection du lieu de vacances. L'étude de la représentation spatiale touristique, en tant qu'elle est un outil d'appréhension de l'environnement touristique, semble alors offrir une clé de compréhension à la problématique de l'élection du lieu de vacances.


  • Résumé

    The choice of a holiday destination which proceeds from an elective process (a preferential choice) is a geographical choice in which space is directly involved. The geography of tourism - essentially invested in the understanding of the "touristification" process - should consider a new scale in its analysis. Indeed, the general problem of touristic space coincides with that of the tourist's space, which in turn asks the question of the nature of the spatial-touristic rapport. Thus, it seems useful to question the significance of the relationship that exists between the tourist and the elected holiday destination in order to gather answers to the question "why here and not somewhere else ?". In such a context a re-reading of the history of holidays and tourism shows that three centuries of history have contributed to the codification of the touristic space and its practices, as well as to the guiding of migration choices. The individual and collective history has moulded mental images of space, or more precisely spatial representations, that are at the heart of the decision-making process relative to a holiday destination. So it is interesting to make a theoretical investigation of the concept of spatial representation. Finally, an empirical research in the department of the Charente-Maritime (west coast of France) tries to explain the tourist's decisional environment. From a sample survey intended to register the factors that exercise an influence on the choice of a holiday destination, two different types of factors are identified : on the one hand, some inherent in the tourist and others inherent in space; on the other hand, some factors that are called "spatial touristic preferences". These results give an explanation to the structure of the tourist's decisional environment as well as to the way spatial representations are moulded and function. Thus, factors come to light which seem to come from a psycho-geography, apt to explain the impact of spatial immateriality in the holiday destination decision-making process. The study of touristic spatial representation as a tool to perceive the touristic environment seems to give a key to understanding the election of a holiday destination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (333 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 314-324

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3444
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.