Les sept ports de commerce sud-africains, de Richards Bay à Saldanha Bay

par Marie-Annick Lamy Giner

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Louis Guébourg.

Soutenue en 2003

à La Réunion .


  • Résumé

    Avec ses deux bouées de mouillage nichées dans une baie ouverte et réservées au chargement du carburant ou des alcools anhydres, le port de Mossel Bay est la plus petite installation portuaire sud-africaine. En comparaison, Cape Town et Durban s'articulent autour d'une multitude de terminaux, tantôt spécialisés dans le charbon, les fruits ou encore les conteneurs. Ici, les linéaires formés par les quais s'étalent à l'infini. Ainsi, les ports sud-africains offrent des paysages mais également des fonctions variées. L'Afrique du Sud accueille au long de ses rivages atlantique et indien sept ports de commerce. D'est en ouest, il s'agit de Richards Bay et de Durban dans la province du KwaZulu-Natal, Port Elizabeth ainsi que East London prennent place au Cap de l'Est, enfin Mossel Bay, Cape Town et Saldanha Bay sont implantés au Cap de l'Ouest. Ensemble, ils réalisent un trafic annuel de plus de 190 millions de tonnes. Cette facade maritime qui associe des ports vraquiers à des ports plurifonctionnels, connaît, depuis le retour du pays dans le concert des nations, une réelle envolée. Mais aujourd'hui, cette façade semble freinée dans son élan par des problèmes urgents et chroniques de sous-productivité. Pour pouvoir asseoir son rôle de puissance maritime émergente, l'Afrique du Sud se doit de réformer en profondeur son système portuaire, sa réussite en dépend.

  • Titre traduit

    The seven South African commercial ports, from Richards Bay to Saldanha Bay


  • Résumé

    With its two moorage buoys nestled in an open bay and reserved for fuel and anhydrous alcohol loading, the port of Mossel Bay is the smallest South African port setup. Compared to it, Cape Town and Durban hinge on a multitude of terminals now specialized in coal, fruits or even containers. Here, the linears formed by the quays spread away endlessly into the distance. Hence, South African ports feature sceneries as well as varied functions. South Africa accomodates seven commercial ports along her atlantic and Indian Ocean shores. Extending from east to west, they are Richards Bays Durban in the province of KwaZulu-Natal, Port Elizabeth as well as East London establish themselves at Eastern Cape, finally Mossel Bay, Cape Town and Saldanha Bay are set up at Western Cape. They altogether achieve an annual trade impulse of more than 190 million tons. This shoreline, which combines bulk ports with multi-purpose ones, is experiencing a real meteoric rise since the country's return into the entente between nations. But today this seaside seems to be losing its momentum by urgent and chronic problems of under-productivity. To be able to fix her role as an emerging maritime power, South Africa must correct her port system radically, a factor on which her success is answerable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (460 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 404-429

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.