Développement d'un procédé de vectorisation utilisant un vecteur de type dihydroquinoléine. Application à la vectorisation de deux neuropeptides, l'Octadécaneuropeptide (ODN) et l'Octapeptide (OP)

par Claudine Patteux

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Georges Dupas.

Soutenue en 2003

à l'INSA de Rouen .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail concerne la vectorisation de deux neuropeptides, l'octadécaneuropeptide (ODN) et l'octapeptide (OP) afin de faciliter leur passage au travers de la barrière hémato encéphalique. Nous avons choisi de les lier à un vecteur dihydroquinoléinique. Dans un premier temps, nous avons envisagé de lier le vecteur au peptide selon une stratégie convergente. Nous avons étudié le greffage d'une quinoléine à un dipeptide modélisant l'ODN. Nous n'avons cependant pas pu lier le vecteur au peptide de façon sélective. La seconde stratégie repose sur l'utilisation d'une résine pré vectorisée. Nous avons vérifié que les séquences de greffage, de quaternarisation et de clivage étaient réalisables. Nous avons ensuite synthétisé les peptides selon des méthodes classiques de synthèse peptidique sur phase solide à partir de la résine pré vectorisée. Après quaternarisation, les peptides vectorisés sont clivés et réduits en un mélange de 1,2 et 1,4 dihydroquinoléines. Le taux de passage de ces comp

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Rouen Normandie).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.