Approche expérimentale et simulation des structures fines en spectroscopie de pertes d'énergie des électrons : application au cas des A1xGa1-xN

par Guillaume Radtke

Thèse de doctorat en Génie des matériaux

Sous la direction de Claude Esnouf.

Soutenue en 2003

à Villeurbanne, INSA .


  • Résumé

    La spectroscopie de pertes d'énergie des électrons (EELS) est un outil puissant permettant l'étude de la structure électronique des matériaux. Nous présentons une étude générale des structures fines observées près des seuils d'ionisation (ELNES) dans les composés AlxGa1-xN (0<x<1) à la fois expérimentale et théorique, au moyen de calculs ab initio. Deux paramètres essentiels influençant les structures fines observées dans les matériaux massifs ont été étudiés : l'effet de la symétrie cristalline dans l'AlN cubique (zinc-blende) et hexagonal (wurtzite) d'une part, celui de la composition chimique dans les alliages ternaires AlGaN d'autre part. Ces résultats ont été étendus à l'étude de signatures chimiques observables aux interfaces dans des puits quantiques AlN/GaN. Deux techniques permettant d'obtenir une résolution spatiale de quelques angströms, l'imagerie filtrée et la technique de spectres-ligne, ont notamment été utilisées pour suivre l'évolution du seuil N-K.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : II-89 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 85-89

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(2816)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.