La fabrication et la gestion des grands ensembles : approche comparée des pratiques d'édification et de requalification des grands ensembles en France et en Corée du Sud

par In-Shik Pong

Thèse de doctorat en Génie civil et urbanisme

Sous la direction de Monique Bouyat.

Soutenue en 2003

à Villeurbanne, INSA .


  • Résumé

    La France et la Corée, en l'espace d'une vingtaine d'années, ont produit unanimement et massivement une forme similaire de logements : le grand ensemble. Ces derniers ont permis de répondre pendant une durée relativement courte à la pénurie de logements et ont amené une certaine amélioration de la qualité de vie des habitants en France comme en Corée du Sud. Néanmoins, au-delà de cette universalité, le grand ensemble coréen et le grand ensemble français montrent deux destins différents. En effet, le déclin du grand ensemble sous sa forme première en France et la prospérité du grand ensemble en Corée constituent socialement et économiquement chacun une forme d'habitat différente. Et, leur requalification, malgré des procédures techniques identiques : la démolition, amène aujourd'hui à deux résultats opposés : densification en corée, dédensification en France. Dans ce cadre, cette recherche met en lumière le système de fabrication et de requalification comme un facteur important provoquant des aspects à la fois convergents et antagonistes. Les grands ensembles français et coréens initiés par une large volonté politique de l'Etat ont été fabriqués en s'appuyant largement sur l'industrialisation du bâtiment. Néanmoins, le système français, dès le début de la construction jusqu'à la gestion d'aujourd'hui, montre de façon forte et directe l'implication des acteurs publics au travers des dispositifs financiers et administratifs de l'Etat alors que, dans le système coréen centré sur les activités productives privées, les comportements des acteurs publics sont soumis à une logique privée économique. En effet, ce système coréen, amenant à une pseudo préférence vis à vis de l'apateu, non seulement n'a pas permis l'émergence d'un véritable logement pour le peuple, mais en outre ce système n'autorise pas un vrai choix du logement quel que soit son mode d'occupation. La double monopolisation menée par le système du logement coréen demande que soit reconnue la crise actuelle du logement, et surtout nécessite un repositionnement de l'Etat quant à ses attitudes financières passives. C'est dans ce contexte actuel coréen que les expériences françaises peuvent s'avérer riches d'enseignement(s).

  • Titre traduit

    Manufacturing and management of large urban sets : Comparative practices of building and redevelopment of large groups in France and South Korea approach


  • Résumé

    France and Korea with in twenty years have produced unanimously and massively a similar form of housing units: multi-storey housing estate/complex. These housing schemes of course permits to tackle the shortage of housing and at the same time helps to ameliorate the quality of life of the citizens with in short period of time in these two countries. Nevertheless, apart from this universality the French and Korean housing estate/complex indicate two different destinations: the decline of this housing schemes in France and its prosperity in Korea which constitute each one a form of habitats socially and economically different. And their requalification in spite of the identical technical procedure: Demolition brings to day two opposite results that is densification in Korea and dedensification in France. In fact this research discovers that systems of production and requalification to be an important factors of provocating some aspects which are convergent and antagonistic at the same time. These housing estate/complex of France and Korea which were initiated with a large political will of the states were based largely on the industrialization of housing. Nevertheless, the French system from the beginning of the construction up to the actual management indicates the direct and strong implication of public actors through financial and administrative channels of the state. In the other hand in the Korean system focusing on a private productive activity, the comportment of public actors is subject to the logic of private economy. In fact this system Korean which leads to a pseudo preference with regard to 'apateu' is not only an obstacle to the emergence of a veritable housing for the people but at the same time did not authorize a real choice towards housing in what ever sort of occupation. This double monopolizations led by the system Korean requires to recognize the actual housing crises and specially needs the adjustment of the position of the state on its passive financial attitudes. Finally its with regard the actual context of Korean that the French experience can be assumed to be rich in information.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 443 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 341-358

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(2679)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.