Apport de méthodes électrochimiques dans l'étude de la cristallisation du bitartrate de potassium sur un support métallique

par Benjamin Huerta Ortega

Thèse de doctorat en Génie des procédés

Sous la direction de Nadine Gabas.

Soutenue en 2003

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Il existe plusieurs techniques permettantde réaliser la stabilisation tartrique d'un vin : stabulation, électrodialyse, addition d'inhibiteur de cristallisation, procédé contact. . . Dans le nouveau procédé appelé "piège froid", la cristallisation du bitartrate de potassium se fait sur un support en acier inoxydable préalablement ensemencé de petits cristaux. L'objet de ce travail est d'envisager l'emploi de méthodes électrochimiques pour améliorer l'efficacité du piège froid. La première partie est consacrée à l'analyse des possibilités d'emploi de la mesure du potentiel à courant nul et de la voltammétrie cyclique pour suivre la cristallisation. La deuxième partie de ce travail porte sur la modification éventuelle de la cristallisations sur un substrat métallique porté et maintenu à un potentiel constant par rapport à une électrode de référence. L'hypothèse est faite que le champ électrique modifie la tension interfaciale solide-liquide et que les variations de cette grandeur influencent la taille des cristaux et la cinétique de cristallisation.

  • Titre traduit

    Contribution of electrochemical methods to the study of potassium bitartrate crystallization on a metallic substrate


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 209 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-198.

Où se trouve cette thèse ?