Microbial decolorization of reactive dyes in an anaerobic : aerobic treatment system

par Nuttapun Supaka

Thèse de doctorat en Génie des procédés et de l'environnement

Sous la direction de Pierre Strehaiano et de Somsak Damronglerd.

Soutenue en 2003

à Toulouse, INPT en cotutelle avec Čhulālongkǭnmahāwitthayālai .

  • Titre traduit

    Dégradation par voie microbienne de colorants azoïques par un procédé anaérobie-aérobie


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans ce travail, des souches bactériennes isolées d'unitéss de traitement d'effluents de l'industrie textile, ont été étudiées pour leur aptitude à dégrader des colorants. Une culture mixte A5-S1 s'est révélée la plus efficace sur des colorants de type azoïque et anthraquinone. Les souches ont été identifiées, elles appartiennent au genre Paenibacillus. Les conditions expérimentales ont été définies, cuivre et nitrates se sont avérés inhibiteurs. L'anthraquinone-2,6-disulfonate accélère la décoloration par la souche A5. Cette quinone est réduite enzymatiquement en hydroquinone qui ensuite réduit chimiquement le colorant azoïque hors de la cellule. Il a été suggéré un rôle actif de la NADH quinone oxydoréductase membranaire dans cette réduction. Un réacteur à lit fluidisé mettant en oeuvre des cellules immobilisées dans des billes d'alginate a été utilisé en réacteur batch séquentiel : la décoloration s'effectue en anaérobiose suivie de l'abattement de la DCO en aérobiose.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 231 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 199-220

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'ingénieurs en arts chimiques et technologiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG 2003 SUP
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.