Métabolisation de l'eutypine chez la vigne : Effet sur la biosynthèse des anthocyanes

par Maha Afifi

Thèse de doctorat en Sciences des agroressources

Sous la direction de Isabelle Fourasté-Roy.

Soutenue en 2003

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    AL'eutypiose est une grave maladie de dépérissement de la vigne provoquée par le champignon Eutypa lata. Ce parasite agit à distance sur les organes herbacés par l'intermédiaire d'une toxine, la 4-hydroxy-3-(3-méthyl-3-butène-1-ynyl) benzaldéhyde, appelée eutypine. Les cellules de vigne sont capables de transformer l'eutypine en un composé non toxique pour la vigne, l'alcool 4-hydroxy-3-(3-méthyl-3-butène-1-ynyl) benzylique, appelé eutypinol. Le premier objectif de ce travail a été de mieux caractériser ce mécanisme de résistance à la toxine et d'étudier l'influence de différents facteurs sur la métabolisation de l'eutypine en eutypinol. Les résultats présentés indiquent que l'eutypine est une molécule photostable. Nous avons montré que la concentration d'agar dans le milieu de culture influence l'absorption de l'eutypine dans les tissus de Gamay. Dans les cellules de vigne l'eutypine pénètre rapidement puis est métabolisée très rapidement en eutypinol. Cet alcool est excrété dans le milieu de culture et également métabolisé en d'autres composés. L'utilisation de microboutures et de vitroplants a permis de montrer que l'eutypine circule dans la plante et s'accumule plus fortement dans les tissus du bas de la tige. De plus, les feuilles interviendraient comme les tiges dans l'accumulation et la métabolisation de l'eutypine. Les analyses par spectrométrie de masse ont permis de détecter d'autres composés susceptibles de dériver de l'eutypinol. Dans la deuxième partie de cette étude les résultats obtenus montrent très clairement que l'eutypine inhibe fortement l'accumulation des anthocyanes dans les tissus de Gamay cultivés in vitro. Nous avons décrit l'inhibition de l'expression du gène UFGT par l'eutypine pour la première fois dans la vigne. Nos résultats suggèrent que dans les ceps de vigne contaminés par Eutypa lata, l'eutypine peut certainement inhiber également l'expression du gène UFGT et induire une diminution de l'accumulation des anthocyanes dans les cellules de la pellicule des baies de raisin.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 102 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.93-102

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003INPT013A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.