Purification d'effluents par extraction à deux phases aqueuses

par Boumediene Haddou

Thèse de doctorat en Génie des procédés et de l'environnement

Sous la direction de Jean-Paul Canselier.

Soutenue en 2003

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    La plupart des composés hydrophobes présents dans une solution aqueuse, peuvent être solubilisés dans les micelles d'un tensioactif non ionique, puis concentrés dans le petit volume du coacervat, après séparation des phases. Dans ce travail, afin d'étudier l'extraction du phénol ou de l'alcool benzylique (soluté) de leurs solutions aqueuses (pollution soluble), nous avons choisi de travailler avec des alcools plyéthoxylés aisément et rapidement biodégradables. Les résultats expérimentaux d'extraction du phénol ou d'alcool benzylique en solution aqueuse à 0. 15% massique, sont exprimés par les quatre grandeurs suivantes : pourcentage de phénol soluté, concentrations résiduelles en soluté et en tensio-actif dans la phase diluée, fraction volumique de coacervat à l'équilibre. Le procédé dérivé de l'extraction à deux phases aqueuses, consiste en l'élimination d'une pollution dispersée par désémulsification. Le cas des boues polluées par des huiles de coupe utilisées dans le sciage, le taillage et le pollissage du granit en fournit un excellent exemple.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 251 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.203-217.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'ingénieurs en arts chimiques et technologiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG2003 HAD
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.