Inhibition de l'expression génique chez le tournesol par induction d'une extinction systémique des gènes ou par la stratégie des ARN antisens

par Tarek Hewezi

Thèse de doctorat en Biosciences végétales

Sous la direction de Gilbert Alibert.

Soutenue en 2003

à Toulouse, INPT .

  • Titre traduit

    Inhibition of gene expression in sunflower plants by induction of systemic silencing or antisense RNA


  • Résumé

    Le tournesol demeure, à ce jour, une des plantes encore récalcitrantes à̧ la transformation génétique. Au cours de ce travail, diverses techniques ont été optimisées et une méthode originale de sélection d'embryons immatures sur kanamycine a été élaborée, permettant l'obtention de tournesols transgéniques même à partir de lignées récalcitrantes. Ces avancées techniques ont permis d'aborder l'étude de l'expression génique chez cette plante. Dans un premier temps nous avons analysé le phénomène de "silencing" sur la lignée R105 ayant intégrée la construction p35S GUS-Intron. [. . . ] Dans un deuxième temps nous avons produit des tournesols génétiquement modifiés à partir de la lignée RHA266, résistante à la race 1 du mildiou (plasmopara halstedii), par intégration d'une séquence d'ADNc (LOR48) en orientationantisens par rapport à un promoteur 35S. Cet ADNc contient des motifs "Nucleotide Binding Sites" et un domaine "Leucine Rich Repeats". Cinq plantes transgéniques, présentant des événements d'intégration uniques et indépendants, ont été identifiées, dont quatre ont donné une descendance transgénique. Ces quatre lignées ont présenté des anomalies sévères de développement, directement corrélées à l'expression du transgène. Des malformations phénotypiques, identiques dans ces lignées , indiquent clairement l'implication des gènes de type NBS-LRR dans plusieurs voies du développement chez le tournesol, et plus particulièrement dans le fonctionnement du méristème. Les résultats obtenus laissent penser à une possible interférence entre les voies de signalisation de la résistance aux pathogènes et les voies de développement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.130-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003INPT004A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.