Injection de fautes par reconfiguration dynamique de réseaux programmables

par Lorinc Antoni

Thèse de doctorat en Micro-électronique

Sous la direction de Régis Leveugle.

Soutenue en 2003

à Grenoble, INPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail présenté dans cette thèse entre dans la cadre des méthodes d'injection de fautes au niveau matériel, dans des circuits digitaux spécifiés dans un langage de haut niveau comme VHDL. Une nouvelle méthode est proposée et évaluée, basée sur l'utilisation de prototypes implémentés sur un réseau programmable reconfigurable. Les possibilités de reconfiguration partielle (ou locale) de certains de ces réseaux sont mises à profit pour réaliser directement l'injection des fautes, sans avoir à modifier la description VHDL du circuit sous test. Cette thèse démontre la faisabilité d'une telle approche, pour deux types de fautes majeurs (les collages et les inversions de bits asynchrones, qui modélisent les fautes de type "SINGLE Event Upset"). Les avantages et les limitations par rapport aux techniques existantes sont analysés, et les principaux paramétres devant être optimisés dans un tel environnement d'injection sont identifiés.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 83-99

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS03/INPG/0063
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS03/INPG/0063/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.